Changement climatique : 65 % des insectes de la planète risquent de disparaître à jamais !

Les insectes sont indispensables à notre survie. Parmi les menaces qui pèsent sur ces petites bêtes figurent la déforestation, l'utilisation abusive de pesticides ou encore le changement climatique...
Changement climatique : 65 % des insectes de la planète risquent de disparaître à jamais !

Bien que les abeilles, les insectes, les mouches et les moucherons se déplacent encore grâce à la persistance des températures élevées, le groupe d'animaux le plus riche en espèces au monde connaît depuis quelque temps un déclin massif de ses populations. Les raisons de cette catastrophe choquante n'ont pas encore été entièrement élucidées.

Environ un million d'espèces d'insectes ont été décrites dans le monde, ce qui correspond à plus de 60 % de toutes les espèces animales connues. De nombreuses estimations supposent qu'environ quatre millions d'autres espèces d'insectes n'ont pas encore été découvertes. Indépendamment de leur nombre énorme, les animaux à six pattes connaissent un déclin dramatique depuis des décennies : diverses études supposent une perte de plus de cinq pour cent des espèces par an pour l'Europe centrale.

Les études réalisées entre-temps confirment le déclin des espèces d'animaux à six pattes. Par exemple, une étude portant sur 150 prairies et 140 sites forestiers entre 2008 et 2017 a révélé un déclin de 67 % de la biomasse des arthropodes dans les prairies et de 41 % dans les forêts. Une étude menée dans une forêt tropicale de Porto Rico a abouti à un résultat similaire : entre les relevés de 1976-1977 et de 2011-2013, la biomasse des insectes avait diminué jusqu'à 60 %.

Des pulvérisations redoutables

Ces derniers sont le plus souvent tenus pour responsables de la mortalité mondiale des insectes. Les zones utilisées intensivement pour l'agriculture, en particulier, n'ont rien à offrir à la plupart des insectes. On peut y remédier par des structures dites spéciales : il peut s'agir de jachères, mais aussi d'arbres isolés, de haies ou de bandes fleuries. Bien qu'elles gênent souvent littéralement les machines agricoles, elles constituent des refuges essentiels pour divers insectes pendant la fauche, l'application de pesticides et en hiver. Là où elles sont défrichées, la diversité des insectes diminue de manière significative. La perte de terres au profit de la construction contribue à la perte de biodiversité.

Et puis il y a le changement climatique. Des événements extrêmes de plus en plus fréquents, tels que des périodes de sécheresse, de chaleur ou de froid, peuvent également poser des problèmes aux insectes. Si la plupart sont capables de compenser les pertes temporaires par une reproduction massive ultérieure, une accumulation de conditions défavorables, comme ce fut le cas lors des étés extrêmes de 2018 et 2019, peut pousser certaines populations à la limite et au-delà.

Que nous aimions ou non les insectes, ils accomplissent des tâches essentielles dans l'écosystème, mais aussi dans l'agriculture et la sylviculture, comme la pollinisation et la lutte biologique contre les ravageurs. En même temps, ils constituent la base de l'alimentation d'un grand nombre d'autres animaux, comme les oiseaux et les chauves-souris, qui se raréfieront inévitablement en cas de déclin massif des insectes. Les mesures visant à rétablir durablement les populations d'insectes protègent donc également le reste de la nature...

Info Source : La Terre Souffrante - Dangers À Venir & AFP

Changement climatique : 65 % des insectes de la planète risquent de disparaître à jamais !

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu