« Cyber Bullying » : les professionnels de la santé mentale invitent les victimes à chercher de l’aide
« Cyber Bullying » : les professionnels de la santé mentale invitent les victimes à chercher de l’aide
Actualité

« Cyber Bullying » : les professionnels de la santé mentale invitent les victimes à chercher de l’aide

21 Jul 2021

L’épisode des académies mixtes a récemment laissé une note amère sur la toile avec l’apparition de toutes sortes de vannes au sujet des nouveaux admis dans des établissements qui auparavant accueillaient soit, uniquement les filles ou dans d’autres seuls, les garçons.

Ce phénomène, considéré comme étant un cyber harcèlement, dit « cyber bullying » est cependant récurrent, devient de plus en plus fréquent et tourne autour de bien d’autres sujets… Faisant ainsi, d’autres types de victimes, outre les étudiants.

Menaces, insultes et autres formes d’agression.

Pour les professionnels de la santé mentale, il s’agit, avant toute chose d’une forme d’agression, intentionnelle et répétée, sans motif apparent de l’agresseur qui a pour unique but le maintien de sa victime sous son emprise. 

Selon le psychologue Vijay Ramanjooloo, la situation prend une tout autre dimension, du fait que ces harcèlements se font en ligne car la victime, dans la majeure partie des cas, ne connaît même pas son agresseur, et peut, encore moins, le voir.

Ce qui a pour résultat, dit-il, des effets conséquents sur la personne, tels que la perte de l’estime de soi, le sentiment de culpabilité, pouvant mener à la dépression.

Vijay Ramnajooloo est catégorique. C’est une attitude qu’il faudrait absolument condamner. Il explique que l’accompagnement des victimes, dans ce genre de cas, est primordial car cela leur permet de verbaliser la situation.

A la question de savoir si la situation peut mener au suicide, le psychologue indique que tout dépend de la personnalité de la victime en cas d’harcèlement.

Il y a certaines personnes que les méchancetés n’affectent aucunement, dit-il, tandis que d’autres, souvent déjà émotionnellement fragilisées, le vivent très mal. L’expert cite notamment, en exemple, la phase de l’adolescence…

Aux auteurs, d’emblée le psychologue les exhorte à une prise de conscience et au respect et invite les victimes à chercher de l’aide pour leur part.

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4