Alan Ganoo : « Bodha finn rant dan enn piez… »
Alan Ganoo : « Bodha finn rant dan enn piez… »
Actualité

Alan Ganoo : « Bodha finn rant dan enn piez… »

22 Feb 2021

« Bodha finn rant dan enn piez tape. Kuma enn piez le rat Bodha finn rant dan latrap, li envi vinn Premie minis. Ki sanela kon Bérenger plis ki mwa? », s’est demandé le leader du MPM, Alan Ganoo lors de son intervention dans le cadre d’un rassemblement de son parti à Réduit, hier. Très en verve, le nouveau ministre des Affaires Etrangères a étalé au grand jour la stratégie politique du leader des Mauves en promettant le poste de Premier ministre au démissionnaire, Nando Bodha, dans un éventuel government par le MMM. « Bérenger a fait la même chose avec Dulloo, cela en signant un papier. Bérenger se sent fort », a rappelé Alan Ganoo.

Dans un autre volet de son intervention, le leader du MPM s’est insurgé: « Nous avons affaire à une opposition galimatia, une opposition fourre-tout, une opposition brouillamini… Voyons, Tania Diolle a coincé Eshan Juman lors d’une émission radiophonique. Celui-ci a fini par dire que le Ptr est assez fort pour aller seul aux municipales. L'opposition n’arrive pas à départager les tickets en marge des prochaines municipales. » Pour ce qui est du poste de Premier ministre, il a souligné qu’il y a du moins cinq prétendants dans l'opposition, Ramgoolam, Boolell, Bodha…

Faisant une comparaison entre le travail entrepris par le gouvernement pour sortir du gouffre de Covid-19, il a dénoncé avec virulence le travail de sap et les vile manoeuvres de l’opposition en vue de contraindre le government et le Premier ministre à quitter le pouvoir. « Les trois plus vieux partis, à savoir le Ptr, le MMM et le PMSD se trouvent dans l’opposition, Ils s’agitent. Ils sont trop pressés pour la reconquête du pouvoir. Zot pe manipule cerveau dimoun avec slogan B..li deor. De ce fait, une année après les élections, ils ont envie de revenir à la tête du government. L’électorat décidera au terme de 4 ans.

Ce ne sont pas messieurs Bérenger, Ramgoolam et Duval qui dictent la règle. Selon les législations gouvernant le pays, les choses ne sont pas ainsi », a martelé Alan Ganoo. Il s’est référé à la prise de position du Cardinal Maurice Piat qui lors d’une interview radiophonique s’est opposée au slogan susmentionné. « Apre 5 ans ki lepep pou decider », a-t-il maintenu.

« Si apre 4 ans, nou pa finn fer seki bizin fer. Mo mem mo pou dir ou fou sa gouverneman la deor ek mwa oussi », a consenti le leader du MPM.

Entre-temps, le ministre Alan Ganoo s’en tient au dicton, ‘les chiens aboient, la caravane passe’. « La caravane passe, laissez à l’opposition de tempêter », a-t-il dit.

Affirmant que 4 années sont longues pour accomplir du travail, le leader du MPM a soutenu : « Lopposition kone ki zot date pou expire kan zot pou trouve la caze fini construire, transport finn ameliore… »

Par ailleurs, le leader du MPM, mettant en exergue les mesures prises par le gouvernement face à la pandémie et à la catastrophe causée par le Wakashio, a exprimé le fond de sa pensée : « Je n’ai aucune ambition de devenir Premier ministre. Je me suis engagé en politique pour servir les pauvres et ma circonscription. Battement mo leker li pou no 14 ek l’ile Moris. »

Fort de ses convictions, Alan Ganoo a dit avoir intégré le gouvernement « pour changer la vie des gens. »

Revenant sur son alliance avec le MSM qui a, à son palmarès des réalisations, il a renchéri : « Nous participons comme une force d’appoint. Ensemble avec Pravind Jugnauth vers une ile Maurice de demain. »