Arabie Saoudite - rencontre fructueuse Soodhun - Adel bin Ahmed Al-Jubeir, ministre d'État aux Affaires étrangères
Arabie Saoudite - rencontre fructueuse Soodhun - Adel bin Ahmed Al-Jubeir, ministre d'État aux Affaires étrangères
Actualité

Arabie Saoudite - rencontre fructueuse Soodhun - Adel bin Ahmed Al-Jubeir, ministre d'État aux Affaires étrangères

26 Dec 2020

Showkutally Soodhun ambassadeur de Maurice à l’Arabie Saoudite, a rencontré, le 22 décembre, Adel bin Ahmed Al-Jubeir, ministre d'État aux Affaires étrangères du Royaume d'Arabie saoudite. Une réunion jugée fructueuse et où plusieurs sujets ayant trait ayant trait aux relations bilatérales entre les deux pays.

Il était en effet question de la collaboration sur le GAFI, qui s'est tenue du 21 au 23 octobre. Cette instance a félicité Maurice pour les efforts déployés pour aborder les questions de bonnes pratiques dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Maurice, comme l'a souligné le GAFI, est en avance sur le calendrier de son plan d'action. Le ministre a reçu de plus amples informations et l'aide de l'Arabie saoudite, membre à part entière du GAFI, a de nouveau été sollicitée pour aider le pays dans ses efforts de retrait de la liste grise du GAFI.

Autre point abordé durant la rencontre a été l’assistance du Royaume à Maurice sur le vaccin Covid-19. Le ministre a été informé des efforts de Maurice pour obtenir le vaccin et une assistance a été demandée en termes de don / aide financière pour l'acquisition du vaccin COVID-19.

Showkutally Soodun a également évoqué le rapport de la délégation saoudienne sur la marée noire de Wakashio. L’Ambassadeur a de nouveau remercié le Royaume d’avoir agi rapidement sur la question de Wakashio et d’envoyer une équipe pour évaluer la situation à Maurice.

Il a aussi été question du protocole d'accord sur la fondation islamique et le décaissement de 6 millions USD pour les mosquées à Maurice. Le ministre a informé l'ambassadeur que le fonds est prêt à être décaissé et n'attend que la signature d'un protocole d'accord entre les deux gouvernements pour continuer.

L'ambassadeur a souligné qu'il devrait s'agir d'une initiative de gouvernement à gouvernement dans laquelle aucun individu ne sera impliqué. Ceci afin de garantir que le fonds parvienne au compte du gouvernement et décaissé correctement. L'assistance du ministre a été sollicitée afin d'accélérer la signature de plusieurs protocoles d'accord tels que le tourisme entre autres.