Bande sonore : une accusation de Breach of ICTA retenue contre Akil Bissessur
Bande sonore : une accusation de Breach of ICTA retenue contre Akil Bissessur
Actualité

Bande sonore : une accusation de Breach of ICTA retenue contre Akil Bissessur

13 Mar 2021

Game over pour Akil Bissessur. Arrêté, il a été traduit devant le Bail and Remand Court (BRC) sous une charge provisoire de Breach of ICTA, ce samedi 13 mars. Selon notre source, les limiers de la Cybercrime Unit ont objecté à sa remise en liberté conditionnelle.

Mais ses avocats ont présenté une motion qui a été débattue pendant plusieurs heures. Finalement l’avocat- facebooker a obtenu la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 40 000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 100 000

Quant à Ivan Bibi, il a été libéré après avoir fourni une caution de Rs 6 000. L’activiste est accusé d’avoir propagé la bande sonore sur les réseaux sociaux.

Revenant à Akil Bissessur, un mandat d’arrêt a été émis contre lui, depuis vendredi soir, après l’arrestation d’Ivan Bibi. Des limiers de la Cybercrime ont débarqué à son domicile à Quatre Bornes, mais l’avocat- facebooker ne s’y trouvait pas comme cela aurait dû être le cas en cette période de confinement.

Akil Bissessur s’est volatilisé. Disparu des radars. 

Pour rappel, Akil Bissessur était dans le collimateur des limiers de la Cybercrime pour avoir annoncé qu’un état d’urgence sera décrété et un ‘lockdown’ total à partir d’aujourd’hui. C’est-à-dire : tous les supermarchés seront fermés. Ce qui a, bien évidemment, provoqué une panique générale.

Notons que c’est la deuxième fois que l’avocat Akil Bissessur de retrouve sous les feux des projecteurs. Il a déjà été arrêté et libéré sous caution pour avoir enfreint les dispositions de l’ICT Act. Mais il semblerait que cela ne lui a pas servi de leçon…

Listen to Wazaa FM LIVE here http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4