Éducation : irrégularités et lacunes – il s’agit de l’un des secteurs les plus mis à mal dans le dernier rapport de l’audit
Éducation : irrégularités et lacunes – il s’agit de l’un des secteurs les plus mis à mal dans le dernier rapport de l’audit
Actualité

Éducation : irrégularités et lacunes – il s’agit de l’un des secteurs les plus mis à mal dans le dernier rapport de l’audit

02 Apr 2022

Le ministère de l’Éducation n’a pas été épargné dans le rapport du bureau national de l’audit pour l’année financière 2020-2021, rendu public le mardi 23 mars.
Il s’agit de l’un des secteurs les plus mis à mal dans ledit document. Mauvaises performances, irrégularités, lacunes et manquements…

Les adjectifs utilisés par les experts ne manquent pas dans ce rapport qui est d’une importance capitale dans un souci de transparence ayant trait à la gestion des fonds publics.

Outre le manque de personnel décrié, la mauvaise performance des entrepreneurs choisis dans le cadre d’appels d’offres pour divers projets ayant entrainés des retards dans leurs achèvements, voire, la résiliation des contrats, a également été mis en exergue.

Tout comme l’allocation tardives des contrats, le non-respect des règles et autres procédures, des erreurs dans les estimations de couts, la gestion des projets et appels d’offres. De plus, le fait que la Special Education Needs Authority (SENA), n’ait toujours pas été mise en opération complète depuis 2018, a laissé perplexe les auditeurs indépendants.

our clore, mais pas des moindres, il a été révélé que plusieurs départements, tombant sous l’égide dudit ministère, n’avaient toujours pas, au 12 janvier 2022, soumis leur bilan financier respectifs à des fins de vérification, comme le stipule les lois en vigueur sous le « The Statutory Bodies (Accounts and Audit) Act ».

Chaque organisme a, en effet, l’obligation de soumettre le bilan de leurs comptes au plus tard quatre mois après la tenue de chaque exercice financier.
Notons, cependant, que sur les 12 lacunes révélées dans le rapport précédent, soit, celui pour la période 2019-2020, le bureau national de l’audit dit avoir pris note que trois problèmes ont été résolus et que les mesures nécessaires ont déjà été prises au niveau du ministère sur deux autres points soulevés et tout comme pour les sept (7) autres problèmes.

Éducation : irrégularités et lacunes – il s’agit de l’un des secteurs les plus mis à mal dans le dernier rapport de l’audit

Listen to Wazaa FM LIVE here http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4