Food Systems Summit - Maneesh Gobin : “Maurice importe 75% de ses produits alimentaires”
Food Systems Summit - Maneesh Gobin : “Maurice importe 75% de ses produits alimentaires”
Actualité

Food Systems Summit - Maneesh Gobin : “Maurice importe 75% de ses produits alimentaires”

02 Aug 2021

“Maurice est un importateur de produits alimentaires. 75% de nos produits sont importés. Concernant le secteur de l'élevage hors volaille, Maurice produit environ 9% de nos besoins totaux en viande et seuls 2,5% en lait”, a affirmé Maneesh Gobin au Resident Coordinator des Nations Unies, basé à Maurice et aux chefs de délégations et représentants des États, participants au Food Systems Summit, par visioconférence, le 27 juillet.  Une déclaration en préalable en marge du Food Systems Summit, prévu en octobre prochain.

Bien que le pays soit considéré comme autosuffisant en volaille et en œufs (presque 100 %), ce secteur dépend presque entièrement des matières premières importées pour la production d'aliments pour animaux, a-t-il précisé.

Le ministre Gobin a souligné que presque tous les fruits de mer consommés localement sont importés. La pêche en haute mer, plus particulièrement, la pêche au thon “est pratiquée par des entreprises internationales dans notre zone économique exclusive (ZEE) et beaucoup sans autorisation, c'est-à-dire par des Illegal, Unregulated and Unreported (IUU) moyens”.

Le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire a rappelé que le Food Systems Summit en octobre 2021, s’inscrit dans le cadre de la Decade of Action en vue d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d'ici à 2030. “Le Food Systems Summit vise à lancer de nouvelles actions audacieuses pour réaliser des progrès sur les 17 ODD, chacun d'eux repose dans une certaine mesure sur des systèmes alimentaires plus sains, plus durables et plus équitables”, a déclaré Maneesh Gobin.

Selon lui, les conditions climatiques défavorables affectant certains grands pays exportateurs de denrées alimentaires et l'interdiction des exportations qui en a résulté démontrent également que les ressources financières seules ne peuvent plus garantir la disponibilité et la sécurité alimentaires. “Maurice, comme tous les autres Iles insulaires est ainsi exposé aux risques de crise alimentaire ainsi qu'à d'autres chocs externes”, a affirmé Maneesh Gobin.

D’autant plus, la pandémie de Covid 19 a révélé les faiblesses de nos systèmes alimentaires. Au-delà d'une catastrophe sanitaire, elle a causé des difficultés économiques, provoqué de graves perturbations des services ainsi que des restrictions de mouvement.

« Nous avons l'intention de maintenir un dialogue constant avec toutes les parties prenantes et la communauté dans son ensemble dans notre effort vers un système alimentaire durable, sûr et fiable aux niveaux national et régional”, a-t-il dit.

Selon le ministre de l'Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, compte tenu du rôle indispensable de l'alimentation et du besoin fondamental de stabilité de l'approvisionnement alimentaire, l’enjeu national consiste à restructurer l’agriculture de Maurice pour sécuriser l'approvisionnement alimentaire national et réduire la dépendance à l'égard des importations. “Relever ce défi de manière efficace exige une approche à plusieurs volets, avec des actions et des interventions à divers niveaux de la production agroalimentaire et de la chaîne d'approvisionnement”, a renchéri Maneesh Gobin.

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4