Handisport : Jean-Marie Malépa nouvel homme-fort du comité paralympique
Handisport : Jean-Marie Malépa nouvel homme-fort du comité paralympique
Actualité

Handisport : Jean-Marie Malépa nouvel homme-fort du comité paralympique

23 Aug 2020

Le handisport local est appelé à connaitre des profonds changements avec l’élection d’un nouveau comité du Mauritius Paralympics Committee (MPC).

Le groupe de Jean Marie Malépa a pris le relais de l’ancienne équipe dirigée par Kinsley Appadoo, lors d’une assemblée générale élective.

Ces élections concernaient les quatre fédérations du handisport à Maurice, soit la Visually Handicapped Persons Sports Federation, la Mentally Handicapped Persons Sports Federation, la Physically Handicapped Persons Sports Federation et la Aurally Handicapped Persons Sports Federation.

Il est à noter que seule la dernière nommée n’est pas représentée dans le nouveau comité. Les trois représentants qu’elle avait désigné comme candidat à ces élections étaient tous des athlètes.

Comme préconisé par la Sports Act, les athlètes et techniciens ne sont pas autorisés à siéger dans les instances administratives.

Autre fait à signaler est que le trésorier sera nommé lors de la première réunion du comité fixée ce mercredi. La raison étant que le comité doit prendre connaissance des documents relatifs aux finances avant de procéder à l’élection du trésorier.

Pour l’heure, Hewlett Nelson a été nommée secrétaire alors que Anil Custnea et Harry Hookoom occuperont respectivement le rôle de vice-président et assistant-secrétaire.

« Mon objectif est surtout de préparer comme il se doit les prochaines échéances internationales, comme les Jeux paralympiques et les grands Meetings de 2021 sur les circuits mondiaux. Maurice compte également des athlètes qui ont des chances réelles de monter sur le podium de Paris 2024.

Il faut dès à présent se mettre à l’ouvrage si on veut atteindre cet objectif. On a un bon groupe dans ce comité et je suis confiant qu’ils vont tous deliver the goods », affirme Jean-Marie Malépa. 

Il ajoute qu’il y a beaucoup à faire pour remettre sur les rails l’institution.  « On sait tous que les problèmes auxquels ont été confrontés le mouvement handisportif mauricien sont tous liés à un manque évident de structures pour l’épanouissement de l’athlète. Dès ce mercredi, on s’attèlera à travailler sur les législations. A ce titre, déjà je peux dire que le renouvellement de la licence internationale des athlètes sera désormais automatique. »

Listen to Wazaa FM live here: http://bit.ly/2XgLqdb

WhatsApp 5943 1000

Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4

#Wazaa #WazaaFM #FeelGood