L’industrie thonière mauricienne serait-elle menacée ?
L’industrie thonière mauricienne serait-elle menacée ?
Actualité

L’industrie thonière mauricienne serait-elle menacée ?

08 Jun 2021

L’avenir de l’industrie thonière mauricienne et de sa chaîne de valeurs est dans l’incertitude. C’est ce que précisent Princes Group et IBL dans un communiqué, émis ce lundi 7 juin. Ils font un plaidoyer au gouvernement pour trouver un consensus.

En effet, le communiqué fait état qu’après plusieurs rencontres précédentes avec la Commission des Thons de l’océan Indien 2021, rien n'a abouti et encore moins à un accord pour l’adoption de mesures de gestion durable des stocks de cette espèce.

Princes et IBL ont fait part au ministère des Pêches de leurs préoccupations au cours des derniers mois et des dernières années par rapport de nombreuses flottes de bateaux de pêche qui opèrent dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) de Maurice.

Les acteurs de l'industrie thonière aimeraient voir la délégation mauricienne prendre le leadership à la Commission et défendre la nécessité d'une approche durable à une époque où l'albacore est menacé et a besoin de mesures de gestion fortes.

« Nous comprenons la position des flottes qui souhaitent une augmentation des quotas, mais avec les risques d’effondrement des stocks d’albacore d’ici à 2025, il est absolument nécessaire de réduire les prises », soutient le COO d’IBL, Cougen Pursuramen. « Les membres de la Commission des Thons doivent trouver un consensus pour un accord intérimaire, permettant la reconstitution des stocks d’albacore. Maurice peut jouer un rôle diplomatique clé entre les États riverains et ceux de pêche hauturière », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il est soutenu que l’absence d’un accord aurait des « conséquences désastreuses » pour l’industrie manufacturière mauricienne.

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4