L'UE sanctionne la Russie d'un embargo pétrolier progressif
L'UE sanctionne la Russie d'un embargo pétrolier progressif
Monde

L'UE sanctionne la Russie d'un embargo pétrolier progressif

05 May 2022

Les Etats-membres de l'Union Européenne s'engagent à se défaire progressivement de leur dépendance au gaz, au pétrole et au charbon russes. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission de l'Union européenne, a annoncé un sixième volet de sanctions à appliquer contre la Russie et prévoit l'arrêt de l'achat de pétrole brut russe.

Ursula von der Leyen a dévoilé, ce mercredi 4 mai, au Parlement européen les détails de la sixième couche de sanctions devant être mise en œuvre contre la Russie. Elle a déclaré que le président russe Vladimir Poutine voulait rayer l'Ukraine de la carte mondiale, mais qu'il n'y parvenait pas et que le pays qui coulait était la Russie.

Notant que les soldats russes de haut rang qui ont commis des crimes de guerre à Bucha et Marioupol seront ciblés, Von der Leyen a déclaré : « Nous savons qui vous êtes, vous ne pouvez pas nous échapper ». Von der Leyen a aussi ajouté que Sberbank, la plus grande banque de Russie, serait démembrée du système SWIFT et a mentionné qu'une interdiction de diffusion serait imposée à 3 grandes chaînes de télévision publiques russes.

Toutefois, la plus fracassante des mesures énoncées contre la Russie a été l'achat de pétrole brut de la Russie qui sera progressivement supprimé dans les 6 mois à venir et que l'achat de produits pétroliers transformés sera progressivement anéanti d'ici la fin de l'année. Von der Leyen a noté que d'autres voies d'approvisionnement de l'UE et de ses partenaires seront identifiées et sécurisées.

Assurant que les effets de l'embargo sur le marché mondial seront minimisés, la présidente de la Commission européenne a souligné : « De cette manière, tout en maximisant la pression sur la Russie, nous minimisons également les dommages sur nous-mêmes et nos partenaires. "Nous devons nous assurer que notre économie reste forte", a-t-elle insisté.

En utilisant l'expression "Nous voulons que l'Ukraine gagne cette guerre", Von der Leyen a déclaré que la production en Ukraine chutera de 35 à 50% en 2022 et que 5 milliards d'euros par mois seront ainsi nécessaires pour continuer la production, et que l'UE fera sa part à cet égard.

En revanche, la Hongrie et la Slovaquie s'opposent à l'arrêt des achats de pétrole à la Russie. La Slovaquie et la Hongrie, les deux pays les plus dépendants du pétrole russe, devraient disposer de plus de temps pour trouver des sources alternatives. Cependant, pour que la proposition de sanctions de la Commission européenne entre en vigueur, une ratification majoritaire des États membres de l'Union est largement suffisante...

L'UE sanctionne la Russie d'un embargo pétrolier progressif

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4