Le gouvernement libanais démissionne suite à l’explosion meurtrière du port de Beyrouth
Le gouvernement libanais démissionne suite à l’explosion meurtrière du port de Beyrouth
Actualité

Le gouvernement libanais démissionne suite à l’explosion meurtrière du port de Beyrouth

11 Aug 2020

Dans un bref discours télévisé hier soir, lundi 10 août, le Premier ministre Hassan Diab a déclaré qu’il prenait un « pas en arrière » afin qu’il puisse se tenir aux côtés du peuple libanais « et se battre pour le changement à ses côtés. » Le chef du gouvernement, qui se revendique comme indépendant et à la tête d'une équipe de technocrates, a rendu la classe politique traditionnelle responsable de ses échecs et du drame du 4 août, lorsque 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées au port de la capitale depuis des années ont provoqué la gigantesque explosion.

« Je déclare aujourd’hui la démission de ce gouvernement. Que Dieu protège le Liban », a annoncé Diab.  Il a blâmé ses prédécesseurs pour l’explosion meurtrière de la semaine dernière dans la capitale Beyrouth. « Ils (la classe politique) auraient dû avoir honte d’eux-mêmes parce que leur corruption est ce qui a conduit à cette catastrophe qui avait été caché pendant sept ans, » a-t-il ajouté.

Le gouvernement libanais a tenu lundi une réunion du cabinet sur fond de pression croissante pour se retirer de l’explosion dévastatrice qui a tué plus de 150 personnes à Beyrouth plus tôt cette semaine. Toutefois, la démission du gouvernement ne devrait cependant pas satisfaire le mouvement de protestation populaire qui réclame le départ de toute la classe politique.

A lire aussi