Nouvelle alerte consommation : après boulons et écrous, un « pins » retrouvé dans un mini massepain importé
Nouvelle alerte consommation : après boulons et écrous, un « pins » retrouvé dans un mini massepain importé
Actualité

Nouvelle alerte consommation : après boulons et écrous, un « pins » retrouvé dans un mini massepain importé

13 Apr 2022

Le sujet a été évoqué hier mardi 12 avril par la rédaction de Wazaa FM. La découverte de boulons et écrous dans un sachet de gâteau importé de la Malaisie, largement consommé par les enfants à Maurice.

A la suite de cette publication, plusieurs personnes ont brisé le silence, photos à l'appui, et ont fait part de leur mésaventure à l’instar d’un père de famille que nous prénommerons Ruben.

Ce dernier affirme avoir retrouvé dans un « mini massepain » qu’il a acheté pour son enfant, un « pin» utilisé, en temps normal, pour épingler des documents sur un tableau d’affichage.

Ruben raconte être tombé des nues et qu’il a immédiatement songé à alerter le ministère du Commerce qui lui a toutefois renvoyé à la Santé. Sauf que ses démarches sont restées vaines. Il se serait, par la suite, tourné vers l’un des cinq importateurs locaux basé à Curepipe.

Sur place, la direction, explique Ruben, lui a présenté des excuses en affirmant qu’ils allaient faire part de l’affaire aux fabriquant qui se trouvent en Malaisie, et qu’ils lui auraient proposé, en contrepartie des désagréments, une boite neuve pleine de gâteaux qu’il a, cependant, catégoriquement refusé.

Selon Ruben, le but n’est pas de chercher une compensation, mais de tirer la sonnette d’alarme car il y va de la vie et de la santé des enfants qui consomment ces produits au quotidien.

Sollicité l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM), a dit être au courant de ces cas et a invité toutes autres personnes qui rencontreraient de tels problèmes à se rendre dans un bureau sanitaire du ministère de la Santé, situé le plus proche de leur domicile pour rapporter l’affaire.

Le secrétaire général de l’association, Jayen Chellum, explique que même si le sachet a été ouvert cela ne pose aucun problème, car ce sont les enquêteurs dudit ministère qui devront procéder à des analyses. A la suite de quoi des poursuites pourront être entamées.

L’ACIM invite tous ceux qui sont confrontés à des cas similaires et qui ne savent pas vers qui se tourner de l’appeler au 212 2333 ou 2082193.

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4