PMQT - Pravind Jugnauth: « La question portant sur la nécessité de modifier la loi ne se pose pas... »
PMQT - Pravind Jugnauth: « La question portant sur la nécessité de modifier la loi ne se pose pas... »
Politique

PMQT - Pravind Jugnauth: « La question portant sur la nécessité de modifier la loi ne se pose pas... »

07 Apr 2021

« La question portant sur la nécessité de modifier la loi ne se pose pas non plus, compte tenu de l'article 22 de la loi de finances et d'audit, qui habilite déjà le ministre à donner des instructions financières pour une meilleure mise en œuvre des dispositions de la loi » :  c'est la réponse donnée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth à la question de Patrick Assirvaden par rapport à la partie b) de la question, lors de la tranche d'horaire du Prime Minister's Question Time, à l'Assemblée Nationale, hier, mardi 6 avril.

Il a rappelé que le gouvernement a pris un certain nombre de mesures depuis 2015, à la suite des observations formulées par le directeur de l'Audit dans ses rapports successifs. Ces mesures comprennent les suivantes:

(i) en 2015, la loi sur les finances et l'audit a été modifiée pour obliger chaque ministère et département gouvernemental à préparer un rapport annuel sur la performance à soumettre au ministre des Finances;

(ii) par conséquent, une directive a été publiée en novembre 2016 par le ministère des Finances, de la Planification économique et du Développement pour aider les ministères / départements à préparer leurs rapports annuels sur les performances;

(iii) pour améliorer encore la gestion des dépenses, la responsabilité et la transparence, des mesures ont été prévues dans le discours du budget 2018-2019 pour que la loi sur les finances et l'audit soit amendée pour obliger les ministères et départements à inclure un plan de mise en œuvre dans leur rapport annuel pour éviter la répétition des lacunes signalées par le directeur de l'audit. En conséquence, Pravind Jugnauth a fait remarquer que la loi de finances et d'audit a de nouveau été modifiée en 2018;

(iv) le rapport annuel comprend désormais une déclaration présentant un plan de mise en œuvre des mesures correctives et de prévention de la réapparition des carences, y compris le gaspillage des fonds publics mentionnés dans le rapport du directeur de l’audit ;

(v) à cet égard, les directives relatives à la préparation du rapport annuel sur la performance ont été amendées et diffusées aux ministères / départements ; et

(vi) à ce jour, tous les rapports annuels sur la performance reçus des ministères / départements comprennent le plan de mise en œuvre des mesures correctives sur les questions soulevées par le directeur de l'audit.

En outre, l'unité de l’Internal Auditor a été renforcée et le personnel de cette unité a été détaché dans tous les ministères / départements. Ils exercent des fonctions d'audit interne, y compris l'évaluation des risques. L'une des fonctions de l’Internal Auditor est précisément de rendre compte des actions correctives effectives à entreprendre, suite aux interrogations du Directeur de l'Audit.

“En outre, les comités d'audit, qui constituent un niveau de contrôle supplémentaire, s'assurent que la couverture de l'audit par le contrôle interne est adéquate. Ils veillent également à la mise en œuvre des recommandations du directeur du rapport d'audit”, a maintenu le Premier ministre.


Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4