Russie-Ukraine : L’Union Européenne annonce des nouvelles sanctions contre la Russie
Russie-Ukraine : L’Union Européenne annonce des nouvelles sanctions contre la Russie
Toute L’actu

Russie-Ukraine : L’Union Européenne annonce des nouvelles sanctions contre la Russie

10 Apr 2022

L'Union européenne a donné une indication générale de son "cinquième train de sanctions" contre la Russie en réponse à l'invasion de l'Ukraine - avec des détails complets à venir, le 7 avril.
Dans un communiqué de presse du 5 avril, la présidente de l'UE, Ursula Von der Leyen, a déclaré que le nouveau train de mesures reposait sur "six piliers".

« Premièrement, une interdiction d'importation de charbon en provenance de Russie, pour un montant de 4 milliards d'euros par an. Cela supprimera une autre source de revenus importante pour la Russie. »

« Deuxièmement, une interdiction totale des transactions sur quatre banques russes clés, dont la VTB, la deuxième plus grande banque russe. Ces quatre banques, que nous avons maintenant totalement coupées des marchés, représentent 23 % de la part de marché du secteur bancaire russe. Cela va encore affaiblir le système financier russe. »

« Troisièmement, l'interdiction pour les navires russes et les navires exploités par des Russes d'accéder aux ports de l'UE. Certaines exemptions couvriront les produits essentiels, tels que les produits agricoles et alimentaires, l'aide humanitaire ainsi que l'énergie. En outre, nous proposerons une interdiction pour les transporteurs routiers russes et biélorusses. Cette interdiction limitera considérablement les possibilités pour l'industrie russe d'obtenir des biens essentiels. »

« Quatrièmement, de nouvelles interdictions d'exportation ciblées, d'une valeur de 10 milliards d'euros, dans des domaines où la Russie est vulnérable. Il s'agit, par exemple, des ordinateurs quantiques et des semi-conducteurs avancés, mais aussi des machines et des équipements de transport sensibles. Nous continuerons ainsi à dégrader la base technologique et la capacité industrielle de la Russie. »

« Cinquièmement : de nouvelles interdictions d'importation spécifiques, d'une valeur de 5,5 milliards d'euros, pour couper le flux d'argent de la Russie et de ses oligarques, sur des produits allant du bois au ciment, des fruits de mer à l'alcool. Ce faisant, nous comblons également les lacunes entre la Russie et le Belarus. »

« Sixièmement, nous prenons un certain nombre de mesures très ciblées, telles qu'une interdiction générale de la participation des entreprises russes aux marchés publics dans les États membres, ou l'exclusion de tout soutien financier, européen ou national, aux organismes publics russes. Car l'argent des contribuables européens ne doit pas aller en Russie, sous quelque forme que ce soit. »

Elle a ajouté que l'UE "travaille sur des sanctions supplémentaires, y compris sur les importations de pétrole, et nous réfléchissons à certaines des idées présentées par les États membres, comme des taxes ou des canaux de paiement spécifiques tels qu'un compte séquestre".