Séance PNQ suspendue sur fond de l’affaire Burmeister & Wain
Séance PNQ suspendue sur fond de l’affaire Burmeister & Wain
Actualité

Séance PNQ suspendue sur fond de l’affaire Burmeister & Wain

30 Jun 2020

La Private Notice Question à l’assemblée nationale, a été suspendue 11h55 ce mardi 30 juillet par le speaker, en raison d’une altercation verbale entre l’opposition et la majorité, au sujet de l’Affaire Burmeister & Wain. Lors de cette séance, le Premier ministre Pravind Jugnauth affirmé qu’il n’épargnerait « aucun effort pour tirer cette affaire au clair ».

Pravind Jugnauth répondait à la Private Notice Question du leader de l’Opposition, Arvin Boolell, consacré à ce dossier de corruption qui éclabousse la classe politique, le Central Electricity Board (CEB) et des hommes d’affaires. Le chef du gouvernement a réitéré son « engagement et celui de son gouvernement pour tirer cette affaire au clair ». Pravind Jugnauth a soutenu qu’en matière de corruption, la position de son gouvernement est « zéro tolérance ». Le Premier ministre a précisé que le rapport de la Banque Africaine de Développement est « strictement confidentiel et contient des informations sensibles. » «Je ne peux révéler les détails, ni donner les noms des intermédiaires », a ajouté Pravind Jugnauth.

Evoquant la révocation d’Ivan Collendavelloo, Pravind Jugnauth s’est étonné du silence de l’opposition autour de Paul Bérenger (sans le mentionner) dont le nom a été également cité dans le rapport de la BAD. La BAD a blâmé la société danoise Burmeister & Wain Scandinavian Company pour des pratiques corruptrices dans la livraison de 4 turbines au coût de Rs 4,3 milliards au CEB.

A lire aussi