Sherry Singh frappe fort et récuse les sept accusations…
Sherry Singh frappe fort et récuse les sept accusations…
Actualité

Sherry Singh frappe fort et récuse les sept accusations…

04 Mar 2021

Enough is Enough ! Serein et décontracté, Sherry Singh revient sans détour et à coeur ouvert sur sa vie, son parcours professionnel et ses acquis. Tout ça en s'appuyant sur des faits et des documents irréfutables. La vérité : c'est le thème de cette rencontre avec les journalistes à Maritim, ce jeudi après-midi.
Sherry Singh, d'entrée, a fait ressortir qu'il a été l'objet de plusieurs attaques virulentes sur les réseaux sociaux. « Mo kelkun de très privé de nature et jamais mone expose mo la vie privée et familiale en public. En tant ki enn professionnel li pas nécessaire. Mais zordi li necessaire car ena dimoune pou politique zot pe choisir détruire reputation enn dimoune, » avance-t-il.

D'autant plus qu'il ajoute que ça fait deux semaines que ces attaques sont dirigés contre sa femme et sa famille et cela touche son intégrité. « Mo pas fine elever pou jette roche lors dimoune ki jette roche lors moi, » dit-il. Aujourd'hui, Sherry Singh a décidé de rétablir la vérité et réfute les sept allégations formulées contre lui.

« Mo lakaz… achat mo terrain eski mone acquerir mo terrain legalement… »

Sherry Singh avance que ça fait déjà plusieurs années qu'il est attaqué de tout part pour l'acquisition d'un terrain « Au Bout du Monde ». Ce dernier explique en détail et soutenu par un « Audit Document » de la firme Bakertilly à l'appui.
« Mo terrain fine coute Rs 30M et ena enn loan Rs 18M kuma prescrire lors 'title deed'. Mo pas trouve ca normal ki mo bizin alle done detail mo bann statement. Eski mo bizin expose mo bann detail publiquement ? Mone assez disturb et confu ki mo bizin fer. Mone prend enn decision ensemble ek mo madame pou audite achat mo terrain pou montrer ki li legal. Zordi mo pe partage enn audit fer par la compagnie Bakertilly. Mo pas rappel ki kikene d'autre fine alle donne en details kuma mo pe fer en public, » soutient-il.
Sherry Singh met également l'accent sur le fait que lui et sa femme ont travaillé très dur pour en arriver là. « Moi ek mo madame nou fine travay tres dure pou ki nou fine fer… mo pas pou laisse personne touche mo integrité, » dit-il.

NHDC en 2014 ?

Sherry Singh persiste et signe qu'il n'a jamais habité à la NHDC comme veulent faire croire les accusations. Il explique par ailleurs, qu'il a habité la maison de ses parents avant de s'acquérir d'une nouvelle demeure à son mariage. « Jamais mo fine reste en NHDC. même si mo fine reste NHDc so what ? Enn dimoune de NHDC li pas kapave progressé. Mo fine reste dans la kaze mo papa 14a Sir Celicourt Antelme, Rose-Hill et kan mo fine marrié mo fine reste 18, avenue des Jacarnadas, Quatre-Bornes. En 2007, nou fine resté et en 2008 nou fine acheté la kaze la pou Rs 8M et en 2013 nou vane la kaze la pou Rs 10M et nou fine louer ça meme lakaze ziska en 2017. Et en ce moment nou pe louer à Ebène ziska ki nou chateau paré, » ironise-t-il.

« Ki la compagnie Hyvec pe construire mo lakaz… »

Troisième point soulevé par Sherry Singh fut celui de la construction de sa maison par la société Hyvec, d'Eshan Chady. Or, Sherry Singh avance que ce dernier est un très bon ami à lui qui lui donne des conseils en matière de construction. Et c'est la société China Capital Construction qui assure la construction de la maison.
« Mo konne Eshan Chady depi longtemps. Depi ki li ti ena enn club billard et mo ti so premier champion et depi ça date la mo ena enn relation ek Chady. Ena enn floor ki Mauritius Telecom ti pe louer ek enn compagnie en 2017 et Hyvec fine acheter ça compagnie la en 2019. (voir affidavit ci-dessus). C'est pas Hyvec ki pe constuire mo lakaze c'est China Capital construction. Hyvec pena aukene contrat ek MT, » précise-t-il.

20 ans d'expérience dans la télécommunication

Sherry Singh a pris à contre-pied ceux qui prétendent qu'il n'a pas suffisamment d'expérience dans la télécommunication. Or, il a brandi des documents (ci-dessus) faisant état de sa longue expérience dans le domaine. D'ailleurs, il a été le plus jeune « manager » de la société Emtel. « Zot dire ki mo pena plus de 20 an lexperience dans domaine telecommunication, ki mo ti enn vendeur cartes et ki kan mo ti travay  dan la compagnie Emtel mo ti soi dizan en vender carte. Le 4 avril 2001, mo ti Customer Marketing Manager, le plus jeune manager du groupe Emtel. En plus de 20 ans carrière, jamais mo fine gagne aukene probleme. Li bon mo fer ressortir ki mo fine quitte la compagnie pou alle fer mo propre business, » informe-t-il.

« Mo papa… li meme intermediaire dans contrat cuivre ki finn allouer enn compagnie ki apel Tradeway… »

C'est avec une voix remplie d'émotion que Sherry Singh a abordé le chapitre des fausses allégations portées sur son père. Il a porté une cinglante démentie à l'effet que son père avait des connections avec la société Tradeway. « Kan attak la famille mo mood changé. Mo papa ena 75 ans et jamais li fine tane parlé de Tradeway ni li konne kikene Tradeway. Mo papa enn gentleman fine bizin jure enn affidavit dans ce sens et li pe met enn case, » ajoute-t-il.
En ce qui concerne les allégations sur le cuivre, Sherry Singh invite les journalistes de questionner ses employés, qui pourraient, selon lui, dire s'ils l'ont déjà vu porter 300 tonnes de cuivre sur les épaules. « Mauritius Telecom et moi fine met plusieurs case et kan ena enn case la police mo fine donne 'counter evidence' avec des preuves et tout nou bann zaffaire bien détaillé. Nou ena enn procedure bien strict bizin 5-6 signatures avant mo kapave approuve kitchose. Ena bann collegue etranger aussi ki bann shareholder Orange pou ki nou kapave approve enn transaction. Mo pas kapave non plus prend bann information interne et met cela dehors. Mo bizin protege la compagnie avant tout, » fait-il ressortir.

Villa Balisa Marina

Sherry Singh a également ironisé sur les allégations autour d'une soi-disant une de ses propriétés, une villa au coût de Rs 40M à Balise Marina. « Ek tout ça bann demarches, nou fatigué. Moi, mo madam ek mo tifi nou kapave alle prend enn break dans ça villa, » s'amuse-t-il à dire. En tout cas, il avance que c'est facile de vérifier si ladite villa l'appartient ou pas.

Compte en Suisse

« Si kikene kapave donne moi numero compte la mo kapave tire impé cash pou termine mo la kaze, » une déclaration faite par Sherry Singh en réponse à l'énième fausseté à l'effet qu'il détient un compte bancaire en Suisse.

Listen to Wazaa FM LIVE here: http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4

A lire aussi