Une femme ébouillantée par son époux : « La dignité d’une femme n’équivaut pas à une caution de Rs 4 000 »
Une femme ébouillantée par son époux : « La dignité d’une femme n’équivaut pas à une caution de Rs 4 000 »
Actualité

Une femme ébouillantée par son époux : « La dignité d’une femme n’équivaut pas à une caution de Rs 4 000 »

12 Jul 2020

Le cas de la jeune femme de 24 ans et habitante de Baie du Tombeau, qui a été ébouillantée aux parties intimes par son époux, était au cœur des débats dans l’émission ‘Appel sur l’actualité’ de Jimmy Jean Louis, ce samedi 11 juillet. 

Pour Catherine Prosper, la porte-parole de l'Inion Fam, les Rs 4 000 de caution payée par l’époux de la victime pour recouvrer la liberté conditionnelle, est une insulte à la gent féminine. Elle soutient que l’agresseur n’aurait pas dû être remis en liberté. Même réaction pour Glorine Maloup de la plateforme ‘Emerging’. Elle demande une révision du système judiciaire, car, dit-elle « la dignité d’une femme n’équivaut pas à une caution de Rs 4 000. »

A lire aussi