Une réinvention du Parti Travailliste pas au goût des anciens...
Une réinvention du Parti Travailliste pas au goût des anciens...
Actualité

Une réinvention du Parti Travailliste pas au goût des anciens...

06 Feb 2021

Dimanche dernier, 500 jeunes ont eté conviés au Henessy Park Hotel pour la présentation de la nouvelle identité du Young Labour, GenNext. Une dizaine de jeunes du Parti ont pris la parole lors de cet événement, donc la plupart sont considérés comme la relève du parti aux prochaines éléctions municipales et générales.

Navin Ramgoolam et Arvin Boolell, qui étaient présents lors de cette fonction n'ont pas manqué de saluer l'effort du nouvel homme fort du PTR, en l'occurence Danesh Damry qui s'est occupé du 'rebranding' du Parti travailliste qui fêtera ses 85 ans bientôt. Mais le seul hic, c'est que les anciens du Parti ne se sentent plus impliqués dans cette restructuration du Parti et surtout, que bon nombre d'entre eux n'ont même pas été invités lors de ce forum.

L'absence des anciens tels qu’Anil Baichoo, Satish Faugoo, ou encore Cader Sayed Hossen n'est pas passé inaperçue. Mais ce qui choque encore plus c'est que même le président du Parti, Patrick Assirvaden et la secrétaire de parti Kalyanee Jugoo et nombreux parlementaires élus n'était pas présents.

En interne, on souligne la réticence des anciens à laisser leur place malgré avoir perdu deux élections d'affilés depuis 2014 et veulent encore se présenter pour la prochaine joute électorale mais la jeunesse du PTR et l'électorat ne souhaitent plus revoir les mêmes têtes encore et toujours.

Lors de leur intervention, Navin Ramgoolam et Arvin Boolell ont mis l'emphase sur le renouveau et ont même parlé d'une mission sacrée que de préparer la relève. Danesh Damry, celui qui à cette tâche ingrate de bien mener à bon port ce renouveau travailliste est sûr de se faire beaucoup d'ennemi en interne dans son propre parti malgré le fait qu'il a le soutien du leader du PTR Navin Ramgoolam et mais aussi celui du leader de l'opposition Arvin Boolell.

On notera aussi que les travaillistes repartent à la conquête du 'Hindu Belt' en présentant pour la plupart des jeunes hindous de différentes castes pour essayer de séduire l'électorat hindoue des villages et des villes, donc les partisans disent en avoir marre des mêmes têtes depuis plus de trois, voire quatre mandats.

Listen to wazaaFM live here http://bit.ly/2XgLqdb

WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4

#Wazaa #WazaaFM #FeelGood