Économie mondiale : une année 2023 difficile en perspective

La directrice générale de la FMI prévoit un taux de croissance moindre en 2023.
Économie mondiale : une année 2023 difficile en perspective

Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, en 2023 l’économie mondiale va subir un nouveau ralentissement. Dans un entretien accordé à CBS, elle a ainsi déclaré que 2023 serait une année "plus difficile que celle que nous laissons derrière nous."

Un tiers de l'économie mondiale sera en récession a déclaré Kristalina Georgieva dans une interview à la chaîne américaine CBS pour l’émission Face The Nation lundi 2 janvier. Selon Kristalina Georgieva, cette récession est le résultat du ralentissement simultané des trois grandes économies mondiales, à savoir les Etats- Unis, l’Union Européenne et la Chine.

Dans son rapport sur les prévisions économiques mondiales publié en octobre 2022, le FMI avait prévu une croissance de 2,7% pour 2023, tout en soulignant qu'il existait 25% de chance de la voir passer sous la barre des 2%. Or selon les indicateurs les plus récentes, la situation économique s’est assombrie, à la fois du côté des consommateurs que des investisseurs.

En octobre, le FMI a réduit ses perspectives de croissance économique mondiale en 2023, en raison de la guerre en Ukraine, ainsi que de la hausse des taux d'intérêt, les banques centrales du monde entier tentant de contenir la hausse des prix.

Kristalina Georgieva a prévenu que la Chine, deuxième plus grande économie du monde, serait confrontée à un début difficile en 2023. Les propos de Mme Georgieva sont alarmants pour les populations du monde entier, notamment en Asie, qui a connu une année difficile en 2022. L'inflation n'a cessé d'augmenter dans la région, en grande partie à cause de la guerre en Ukraine, tandis que la hausse des taux d'intérêt a également frappé les ménages et les entreprises.

Toujours selon le rapport du FMI les États-Unis, la plus grande économie du monde groupe, devraient connaître une croissance de 1,6 %, au lieu d'une estimation précédente de 2,3 %. Alors que les États-Unis pourraient finir par éviter une récession, la situation semble plus sombre en Europe, qui a été durement touchée par la guerre en Ukraine.

Economie mondiale : une année 2023 difficile en perspective

A Lire aussi

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu