COMESA : ouverture d’un atelier consultatif pour évaluer le système d’alerte et d’analyse des conflits

Ce résultat est primordial, car il permettra au système d’alerte de remédier à ces failles, voire, vulnérabilités.
COMESA : ouverture d’un atelier consultatif pour évaluer le système d’alerte et d’analyse des conflits

'' La paix et la sécurité régionales sont vitales pour une intégration régionale réussie ''. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Alan Ganoo, à l’issue de l’ouverture d’un atelier consultatif basé sur la sécurité régionale à l’hôtel Voilà Bagatelle, hier, mercredi 6 juillet 2022.

Il s’agit d’une initiative du COMESA qui vise à évaluer le modèle de Système d’alerte régionale précoce aux conflits, soit, le COMWARN SVA, qui permet d’identifier les processus et acteurs responsables de l’éruption et de l’escalade des conflits violents dans la région africaine afin d’établir et étudier les conditions et les causes, notamment.

Développé par le COMESA avec l’assistance technique de l’Union africaine (UA), le COMWARN est un système complet, comme la souligné le Dr Oita Etyang, représentant du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), présent à la cérémonie d’ouverture susmentionnée. Cet atelier, a-t-il ajouté, est primordial car il permettra à l’instance de s’appuyer sur le modèle de rapport que soumettra Maurice, au sujet de la vulnérabilité structurelle et des défis rencontrés dans les secteurs socio-économiques, de la gouvernance, de l’éducation et de l’environnement, entre autres. Ce résultat est primordial car il permettra au système d’alerte de remédier à ces failles, voire, vulnérabilités.

Lors de son allocution, Alan Ganoo a, quant à lui, évoqué la question de la sûreté et de la sécurité maritime dans l'océan Indien. Un dossier qui, selon le ministre, occupe une place prépondérante sur l'agenda du gouvernement mauricien. Le ministre a, d’ailleurs, donné l’assurance que le pays joue et continuera de jouer un rôle de premier plan dans l'amélioration de la connaissance du domaine maritime dans la région sans ménager aucun effort pour promouvoir les industries durables de l'économie bleue et des projets de développement côtier.

Notons que Maurice est le sixième pays de la région après Madagascar, le Kenya, le Zimbabwe, la Zambie et l’Ouganda à avoir débuté le processus d’utilisation du COMWARN SVA.

COMESA : ouverture d’un atelier consultatif pour évaluer le système d’alerte et d’analyse des conflits

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu