Commission Caunhye : implications d'Ameenah Gurib-Fakim dans l’attribution des licences au PEI

Selon la Commission d’enquête Caunhye, des preuves irréfutables mettent en lumière l’implication d’Ameenah Gurib-Fakim avec des sociétés de Sobrinho.
Commission Caunhye : implications d'Ameenah Gurib-Fakim dans l’attribution des licences au PEI

Ameenah Gurib-Fakim était pleinement consciente qu’elle ne pouvait pas utiliser sa position en tant que présidente de la République pour influencer la procédure d’octroi de licences bancaires et d’investissement aux sociétés d'Alvaro Sobrinho. C'est là une des constatations de la Commission d’enquête présidée par l'ex-Chef juge Asraf Caunhye, dont le rapport a été rendu public le vendredi 16 septembre. Ainsi, le rapport établi qu'afin de convaincre les autorités compétentes, l'ancienne présidente se serait limitée à dire que ces licences étaient pour les activités philanthropiques de Planet Earth Institute (PEI).

Selon le rapport de la Commission d’enquête, dans une déclaration écrite à ladite Commission, Ameenah Gurib-Fakim a nié être intervenue auprès des autorités mauriciennes pour que les sociétés de Sobrinho obtiennent des licences d’investissement et de banque à Maurice. Au début de sa déposition devant la Commission, elle a déclaré : « Je n’ai présenté M. Mauricio Fernandes à personne à Maurice et je n’ai organisé aucune réunion pour lui ». Elle a ajouté que le seul permis dans lequel elle a été impliquée était le programme PASET.

Lorsqu’elle a été examinée par la Commission au sujet de son implication pour le Dr Alvaro Sobrinho et ses entités en vue d’obtenir une licence d’investissement et l’autorisation d’acheter des biens immobiliers à Maurice, elle a nié toute implication. Mais malheureusement pour Mme Gurib-Fakim, elle a été devancée par les preuves documentaires irréfutables qui ont mis en évidence son engagement personnel intensif et actif dans le soutien des activités financières et d’investissement d'Alvaro Sobrinho et de ses entreprises à Maurice. Les preuves mettent également l’accent sur la période dévouée à l’utilisation de sa carte Platinum du PEI pour son shopping international qui, comme on l’a vu, était régulièrement approvisionnée par la Fondation Planet Earth Institute.

C’est Dass Appadu, alors secrétaire de l'ancienne présidente, qui a déclaré que PEI a été lancée à Maurice par la Ameenah Gurib-Fakim. C’était lors d’une cérémonie grandiose en novembre 2015 à la State House,à laquelle plusieurs ministres, des hauts fonctionnaires, des diplomates et des membres influents du secteur privé ont été invités.

Dass Appadu, toujours lors de sa déclaration, a dit qu'« à partir de ce moment-là, la State House est littéralement devenue la plate-forme de PEI. Le fardeau du travail aurait considérablement augmenté à la State House, et les activités liées à PEI sont devenues la priorité absolue de la présidente, selon lui.

Les preuves d’événements et d’activités ultérieurs indiquent en effet que l’implication de Mme Gurib-Fakim ne se serait pas limitée aux activités dites philanthropiques ou éducatives de PEI. Toujours selon le rapport de la Commission d’enquête Caunhye, ceci est amplement illustré par la nature des activités de PEI auxquelles la présidente participait. Activités qui étaient loin des objectifs philanthropiques déclarés de promotion de l’éducation scientifique ou de tout programme de doctorat.

Nous allons bientôt revenir avec d'autres détails du rapport Caunhye.

Commission Caunhye : implications d'Ameenah Gurib-Fakim dans l’attribution des licences au PEI

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu