Commission Caunhye : le secrétaire de l’ex-présidente Gurib-Fakim n’obtempère pas

Ameenah Gurib-Fakim, en 2018, avait voulu répondre à un article de presse. Elle avait demandé à son secrétaire de porter plainte à la police, entre autres. Il avait refusé.
Commission Caunhye : le secrétaire de l’ex-présidente Gurib-Fakim n’obtempère pas

La Commission d’enquête, présidée par l’ex-chef juge Asraf Caunhye, sur l’ancienne présidente Ameenah Gurib-Fakim, a mis en exergue des articles de presse tournant autour de l’affaire Platinum Card. Nous revenons aujourd’hui sur un cas en particulier, celui intitulé « Les folles dépenses de Madame la présidente » au sujet de la Platinum Credit Card mise à sa disposition par le Planet Earth Institute.

C’était en 2018. L’ancienne présidente avait vivement réagi aux articles de presse tournant autour de ses dépenses. « Totalement faux et infondé », avait-elle réagi à chaud, en sa qualité de présidente de la République d’alors. Arguant que les articles de presse étaient totalement faux et sans fondements, elle contestait implicitement les documents bancaires comme étant des « faux ».

De ce fait, le secrétaire de la présidente, Motichand Seebah, s’est vu demander par Ameenah Gurib-Fakim de faire une déposition à la police et de rédiger un communiqué de presse, pour exprimer sa réaction. C’était le 28 février 2018. Selon la Commission Caunhye, Motichand Seebah aurait indiqué à Mme Gurib-Fakim qu'avant de publier le communiqué ou de déposer une plainte auprès de la police, il serait plus sage de demander un avis légal auprès du bureau du Solicitor General.

Le même jour, toujours selon la Commission d’enquête, Motichand Seebah aurait rédigé une lettre sollicitant l'avis juridique du Solicitor General. Il l’a envoyée par courriel, auquel étaient joints l'article de presse qui avait provoqué la réaction de l’ancienne présidente et le projet de communiqué qu’Ameenah Gurib-Fakim voulait transmettre à la presse.

Dans la matinée du 1er mars 2018, le Solicitor General a faxé son avis par rapport à la lettre de Motichand Seebah, datée du 28 février 2018, au Cabinet du président. Étant satisfait que le Solicitor General ait abordé toutes les questions sur lesquelles il avait demandé son avis, Motichand Seebah en a personnellement remis une copie à Mme Gurib-Fakim le même jour.

Ils ont tous les deux passés en revue les conseils écrits du Solicitor General à la lumière de quoi Motichand Seebah aurait dit à Mme Gurib-Fakim qu'il ne serait pas sage pour lui, en tant que secrétaire de la présidence, de faire une déposition au Central CID et de faire publier le communiqué. Le communiqué n'a pas été publié et aucune plainte n’a été déposée auprès de la police.

Restez branchés sur wazaa.mu car nous allons revenir avec d’autres extraits du rapport de la Commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim très prochainement.

Commission Caunhye : le secrétaire de l’ex-présidente Gurib-Fakim n’obtempère pas

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu