Environnement : 19 fixed-penalty dressés pour pollution sonore

La pollution sonore entraine plusieurs inconvénients, surtout à l’autrui. La police sévira contre les récalcitrants.
Environnement : 19 fixed-penalty dressés pour pollution sonore

19 fixed-penalty ont été dressés à l’encontre des membres du public pour non-respect de l’Environment Protection (Control of Noise) Regulations de 2022. C’est ce qu’a fait ressortir le chef inspecteur Jean Nobin Brasse de la police de l’environnement le lundi 14 novembre. 16 des fixed-penalty ont été pris par la police de l’environnement et les trois autres par la police de Flacq.

« Nous recevons plusieurs appels pour des cas de pollution sonore. Mais je dois dire que les auteurs de ces bruits collaborent avec les policiers quand ces derniers se rendent sur place. Mais il y a certains récalcitrants qui font fi aux règlements et nous n’avons pas d’autre choix que de leurs prendre en contravention », a fait ressortir le chef inspecteur de police.

De plus, ce dernier souligne que les contraventions sont liées particulièrement aux bruits causés par les pots d’échappement des motocyclettes, des véhicules et dans des campements. « La police en général intensifiera ses opérations pendant les week-ends pour traquer ceux qui dérangent le voisinage, surtout sur des plages à travers l’île », a souligné le chef inspecteur Jean Nobin Brasse.

Notons que l’Environment Protection (Control of Noise) Regulations de 2008 a été amendé cette année où un fixed-penalty de Rs10,000 a été attaché à cette loi. Les contrevenants auront 21 jours pour payer leur amende.

Environnement : 19 fixed-penalty dressés pour pollution sonore

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu