Judiciaire : pas de liberté conditionnelle pour Bruneau Laurette avant 2023

Le jugement de la cour est attendu le 9 janvier 2023, en attendant, Bruneau Laurette reste en détention provisoire.
Judiciaire : pas de liberté conditionnelle pour Bruneau Laurette avant 2023

La motion de remise en liberté de Bruneau Laurette est "put on hold". En effet, alors que les sympathisants de Bruneau Laurette attendaient la libération de leur leader, tel n'a pas été le cas en cour de Moka, ce lundi 12 décembre.

La défense, représentée par Me Rouben Mooroongapillay, a présenté une motion de "in abeyance" (l’arrêt temporaire des activités) afin que la police puisse poursuivre son enquête. L’accusé de délit de drogue comparaîtra, de nouveau, l'année prochaine, soit le 9 janvier 2023.

Bruneau Laurette reste donc en cellule policière jusqu'au vendredi 16 décembre. Le 'ruling' de la Magistrate quant à la radiation des charges, contre celui qui est accusé provisoirement d'être en possession de drogue, sera attendu ce jour-là. On saura également s'il sera transféré ou non à la prison.

Lors de la séance d'aujourd'hui, la poursuite a laissé entendre que les conditions réclamées par la Magistrate pour que Bruneau Laurette soit transféré de sa cellule policière à la prison, avec installation de caméras CCTV, seront respectées.

Pour rappel, Bruneau Laurette a été intercepté par les éléments de la Special Striking Team dans l'après-midi du 4 novembre, à son domicile, Petit Verger, à St-Pierre. Plus de Rs 230 millions de Haschisch ont été saisies lors de la perquisition.

Judiciaire : pas de liberté conditionnelle pour Bruneau Laurette avant 2023

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu