Service express 191: un lundi qui commence mal à la gare du Nord

La desserte Port-Louis - Curepipe via Ébène et Réduit nécessite une attention urgente à la gare du Nord. Le public voyageur serait frustré.
Service express 191: un lundi qui commence mal à la gare du Nord

Plusieurs usagers du transport en commun, dont une majorité d’employés d’Ebène, de Réduit et de Curepipe, ont exprimé leur colère et frustration après avoir attendu pendant longtemps à la gare du Nord, à Port-Louis, ce lundi matin, 19 septembre. Le service express sur la desserte Port Louis - Curepipe, via Ébène et Réduit, ne respecterait pas les horaires fixés et le nombre de places réservées aux passagers en mode « debout ».

Plus d’une soixantaine de passagers ont ainsi poireauté au terminal des passagers Port-Louis - Curepipe via Ébène et Réduit, alors qu’il n’y avait aucun autobus. Selon les horaires établis, un autobus doit quitter la gare du Nord vers 8h10 pour desservir cette route. Or, depuis 7h45, il n’y avait aucun autobus dans le couloir du service express 191.

Le comble est que quand l’autobus s’est finalement pointé à 8h12, c’était le rush pour y pénétrer. Adding insult to injury, plus d’une quinzaine de passagers se sont retrouvés en mode « debout ». Le receveur éprouvait toutes les peines du monde pour se frayer un passage à l’intérieur de ce bus plein à craquer.

« Bis la ranpli kouma enn bwar sardinn », s’est insurgé un groupe de salariés travaillant à Ébène. « C'est insoutenable que chaque jour, nous commençons notre journée en subissant un tel calvaire », déplore un autre employé.

D'autre part, un groupe d'étudiants de l'université de Maurice partage également ce sentiment de révolte. Pour eux, le trajet du matin se transforme en une mauvaise expérience, surtout lorsqu'ils arrivent à Réduit. Ils sont nombreux à souhaiter que des autobus additionnels soient mis en opération sur ladite desserte. « Cette route est vraiment bénéfique, mais le souci est que les places ‘standing’, surtout sur le trajet du retour à Port-Louis dans l'après-midi, est vraiment éprouvant », a indiqué un étudiant.

Interrogé par Wazaa FM ce matin, le Traffic Manager de la compagnie UBS, Yousouf Sairally, a assuré aux usagers qu'il y aura des superviseurs dès demain à la gare du Nord. Ils examineront la situation afin de trouver des solutions durables à la satisfaction des passagers sur cette desserte.

Service express 191: un lundi qui commence mal à la gare du Nord

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu