Seychelles : “Ce Festival Kreol, un moment fort, où l'on célèbre notre identité”, affirme David André

David André a argué que la culture relève d'une grande importance dans le développement émotionnel, social et culturel d'une nation.
 Wavel Ramkalawan et  David André.
Wavel Ramkalawan et David André.Joey Niclès Modeste

La 37e édition du Festival Kreol aux Seychelles a lieu actuellement dans un grand concours d’artistes. Echelonné sur dix jours, le festival sera clôturé, le dimanche 30 octobre par un événementiel qui s’annonce grandiose et haut en couleurs.

“Ce Festival est un moment fort dans la vie de tous les créoles seychellois, un moment où l'on célèbre notre identité”, a affirmé le secrétaire général de l’Institut de la Culture, David André, dans son discours à l’ouverture officielle de cette manifestation au centre ICCS, Victoria. “Mais surtout, cela nous permet de prendre conscience de notre précieux patrimoine, de nous interroger sur qui nous sommes et ce que nous devons faire pour continuer à être les gardiens de notre patrimoine”, a-t-il ajouté.

Danse de Moutya  à l’ouverture officielle du 37e éditions du Festival Kreol aux Seychelles.
Danse de Moutya à l’ouverture officielle du 37e éditions du Festival Kreol aux Seychelles.Joey Niclès Modeste

Poursuivant son intervention, David André a souligné : “La préservation, la transmission et la promotion de notre culture relèvent de la responsabilité des Seychelles, peu importe nos origines, notre appartenance politique ou nos croyances religieuses”. Cela avant d’ajouter : “Notre loyauté va à notre pays les Seychelles. Et vivons ensemble dans une société créole qui nous unit en une seule nation”.

Le secrétaire de l’Institut de la Culture a maintenu : “Notre diversité est la force collective qui nous unit et nous fait briller comme la lumière dans ce monde parfois troublé et bouleversé.” Il a rappelé bien que les Seychelles occupent un grand territoire, l’archipel a une petite population pour défendre sa culture. “Une situation importante, où nous devons tous faire des efforts pour sauvegarder ce qui nous appartient”, a insisté David André.

Danse de Moutya au centre ICCS, Victoria à l’occasion de l’ouverture officielle du 37e édition du Festival Kreol.
Danse de Moutya au centre ICCS, Victoria à l’occasion de l’ouverture officielle du 37e édition du Festival Kreol.Joey Niclès Modeste

Dans un autre volet de son discours, David André a rappelé que le mois d'octobre, marque également la célébration du 1er anniversaire de la création du nouvel Institut de la Culture, du Patrimoine et du Territoire. “Beaucoup a été accompli dans ce court laps de temps et beaucoup d'efforts sont déployés pour que notre peuple vive et valorise notre culture et notre créole”, a-t-il affirmé.

Il a fait remarquer que le peuple seychellois assiste à un environnement culturel dynamique au niveau national et du district qui “rassemble les acteurs culturels pour faire progresser leurs arts et leur artisanat en vue de permettre aux Seychellois de vivre leur créolité et de prendre en main leur culture.”

L’une des grandes réalisations est que la danse traditionnelle, "moutya" , qui a été inscrite par l'UNESCO comme patrimoine immatériel mondial. Un grand spectacle a été présenté dans le hall de l'UNESCO, à Paris en juin de cette année pour célébrer cet exploit, a-t-il déclaré. De ce fait, David André a salué et remercié tous les musiciens, centres et défenseurs de la culture créole seychelloise pour la maintenir vivante.

Les Seychelles ont également participé à un beau spectacle intitulé "Salle Verte" à l'Expo de Dubaï, qui est aussi l'une des réussites culturelles. Le secrétaire général de l’Institut de la Culture a, également, affirmé la fierté des Seychelles d'avoir accueilli récemment la Biennale d'art contemporain qui s’est avéré être “un grand succès et a positionné les artistes et l'art seychellois dans le paysage artistique international.”

Spectacle haut en couleurs marquant l’ouverture officielle de la  37e édition du Festival Kreol.
Spectacle haut en couleurs marquant l’ouverture officielle de la 37e édition du Festival Kreol.Joey Niclès Modeste

David André a argué que la culture relève d'une grande importance dans le développement émotionnel, social et culturel d'une nation et ne devrait pas être négligée. “Comme tout secteur, la culture a besoin d'investissements pour se développer et progresser”, a-t-il maintenu avant de renchérir : “Le soutien financier, matériel et technique du gouvernement et du secteur privé est très important pour que la culture puisse apporter sa contribution au développement de notre peuple. Et apporter des avantages économiques aux artistes, à leurs familles, à notre pays.”

Seychelles : “Ce Festival Kreol, un moment fort, où l'on célèbre notre identité”, affirme David André

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu