Union européenne : extension fructueuse pour le protocole de pêche pour Maurice

Une extension de six mois du protocole de pêche UE-Maurice a été accordée par le Parlement européen. Cela rapporte 287 000 euros au pays.
Union européenne : extension fructueuse pour le protocole de pêche pour Maurice

Le Parlement européen a récemment donné son approbation à l’extension du protocole de pêche Union européenne (UE)-Maurice par 555 voix pour, 25 contre et 40 abstentions. Ce vote a eu lieu le mardi 13 septembre. La prolongation de ce protocole garantit que la flotte de l’UE sera en mesure de poursuivre les opérations de pêche dans nos eaux pendant encore six mois.

L’extension de l’accord devrait non seulement permettre aux navires de l’UE provenant de France, d’Italie, du Portugal et d’Espagne d’accéder aux ressources halieutiques de Maurice, mais aussi pour renforcer la coopération UE-Maurice dans le domaine de la politique de la pêche durable. L’océan Indien se trouve être la plus grande source de capture de thon pour l’UE. Du coup, l’accord de partenariat permet à la flotte de l’UE de pêcher dans les eaux mauriciennes le thon et les espèces apparentées du thon, allant jusqu’à 4 000 tonnes par an.

L’accord prévoit l’accès à 40 thoniers senneurs, 45 palangriers de surface et un maximum de 20 navires de ravitaillement. La prolongation de six mois du protocole permet à la flotte de l’UE de pêcher jusqu’à 2 000 tonnes de poissons. En retour, Maurice recevra une contribution financière de l’UE de 287 500 euros (284 700 dollars), dont 177 500 euros (175 770 dollars) sont réservés au développement de la politique sectorielle de la pêche de Maurice.

L’accord vise également à promouvoir les liens mutuels entre l’UE et Maurice dans le domaine de l’utilisation durable des ressources halieutiques. En conséquence, l’aide financière de l’UE est principalement utilisée pour le suivi, le contrôle et la surveillance des eaux maritimes, mais aussi pour aider à la gestion nationale de la pêche.

La coopération entre l’UE et Maurice en matière de pêche est également développée au niveau de l’industrie de la conserverie. Environ 500 000 tonnes de thon pêchées chaque année par la flotte de l’UE dans tout l’océan Indien sont transformés par l’industrie mauricienne de la conserverie.

Le protocole d’accord entre l’UE et Maurice avait expiré le 7 décembre dernier, tandis que le processus de finalisation d’un nouvel accord se poursuivait. Le Parlement européen a soutenu une prolongation de six mois du protocole initial dans le but d’éviter l’interruption des activités de pêche des navires de l’UE dans les eaux mauriciennes.

Union européenne : extension fructueuse pour le protocole de pêche pour Maurice

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu