Violence domestique : Eve Lakaz Lespwar à la rescousse des victimes

Eve Lakaz Lespwar, entre conseil et protection aux victimes des violences domestiques.
Violence domestique : Eve Lakaz Lespwar à la rescousse des victimes

La violence domestique demeure un sujet préoccupant. Malgré le renforcement des lois, le phénomène perdure. Des cas, parfois d’une rare violence, sont toujours rapportés dans les différentes postes de police à travers l’île.

Kim Mungly, présidente de l’ONG Medcare et directrice de la maison d’accueil Eve Lakaz Lespwar, se dit triste de constater une hausse dans les cas de violence envers les femmes et les enfants. « Malheureusement, la femme a toujours été victime de violence. Cette situation a empiré pendant le confinement dû à la Covid-19, où une augmentation de cas de violence domestique a été constatée », a fait ressortir la directrice d’Eve Lakaz Lespwar.

« Chez Eve Lakaz Lespwar, situé à Gris-Gris, nous œuvrons dans une atmosphère très cordiale avec les victimes. Ces dernières bénéficient d'un suivi psychologique qui les aide à surmonter les épreuves difficiles qu’elles ont dû faire face. Nous dispensons aussi des cours dans différents domaines comme la couture, l’artisanat, la cuisine et la pâtisserie, entre autres. Ces cours sont des paliers qui leur fourniront une opportunité de devenir indépendante. »

Kim Mungly adresse un vibrant appel aux femmes victimes de violence domestique pour venir de l’avant et dénoncer leur agresseur et non pas d'être victime d'atrocités en silence.

Violence domestique : Eve Lakaz Lespwar à la rescousse des victimes

A Lire aussi

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu