Pravind Jugnauth : « Si l’opposition était au pouvoir, elle n’aurait jamais augmenté la pension de vieillesse. »

Les vraies intentions de l’opposition derrière la pétition électorale décelées.
Pravind Jugnauth : « Si l’opposition était au pouvoir, elle n’aurait jamais augmenté la pension de vieillesse. »

Pravind Jugnauth, leader du MSM, n’a pas fait de cadeau à l’opposition lors du congrès du MSM qui s’est tenu hier, vendredi 19 août, à Lake Point à Curepipe.

Il n’a pas hésité à dévoiler les points contradictoires de Paul Bérenger, le leader du MMM.

« Paul Bérenger s’est toujours vanté d’avoir milité pour la classe travailleuse mais s’il était vraiment sincère, il aurait dû avoir la décence d’introduire le salaire minimal quand il était au pouvoir, et même quand il était en pourparlers avec le parti travailliste. La priorité du MSM, une fois au pouvoir, était d’introduire le salaire minimal. Aujourd’hui cela est une réalité » a soutenu Pravind Jugnauth.

Pravind Jugnauth est revenu sur la pétition électorale qui a été rejetée par la cour.

« Une des raisons avancées par l’opposition dans la pétition électorale pour contester les élections générales, est l’augmentation des pensions qui serait un bribe électorale. En d’autres mots, si l’opposition était au pouvoir, elle n’aurait jamais augmenté la pension pour les personnes âgées. Quant à moi, j’ai toujours respecté mes engagements pris envers les personnes âgées. Je leur conseillerai de faire attention, si l’opposition vient au pouvoir, il n’y aura pas d’augmentation, au contraire, il se peut qu’elle réduise la pension de vieillesse. » a ajouté Pravind Jugnauth.

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu