L'Inde enregistre son premier décès dû à la variole du singe

La variole du singe est jusqu'ici une épidémie ; néanmoins l'OMS l'a déjà décrite comme urgence sanitaire mondiale...
L'Inde enregistre son premier décès dû à la variole du singe

Le 2 août, la BBC a rapporté que l'Inde a confirmé son premier décès dû à la variole du singe dans l'État du Kerala, dans le sud du pays. Un homme de 22 ans, qui venait d'arriver dans cet État en provenance des Émirats arabes unis, est décédé le 30 juillet.

La ministre de la santé de l'État du Kerala, Veena George, a déclaré que l'homme avait initialement été testé positif au virus à l'étranger. Le 1er août, elle a déclaré que les échantillons testés après son décès avaient également détecté le virus.

Il s'agit du quatrième décès dû à la variole du singe, signalé en dehors de l'Afrique. Le 1er août, les autorités sanitaires du Ghana ont confirmé que le pays d'Afrique de l'Ouest avait connu son premier décès dû au virus dans l'épidémie actuelle. La personne infectée était un officier militaire qui est décédé trois jours après avoir été hospitalisé. Il avait de la fièvre et une éruption cutanée, mais aucun autre détail n'était disponible.

Treize personnes susceptibles d'avoir été en contact avec l'homme décédé sont isolées et font actuellement l'objet d'une surveillance.

Le mois dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l'épidémie de variole du singe comme une urgence sanitaire mondiale. Suite au décès de l'homme au Kerala, le gouvernement de l'État indien a mis en place un comité de haut niveau chargé d'examiner les rapports médicaux des personnes décédées, a déclaré la ministre indienne Veena George.

L'Inde enregistre son premier décès dû à la variole du singe

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu