Ressources en eau : L’Organisation météorologique mondiale (OMM) tire la sonnette d’alarme

Selon l’Organisation météorologique mondiale, la planète connaît des conditions de plus en plus sèches.
Ressources en eau : L’Organisation météorologique mondiale (OMM) tire la sonnette d’alarme

L'Organisation météorologique mondiale a publié son rapport en novembre 2022 sur l'état des ressources mondiales en eau suite à une étude menée en 2021. Ce rapport évalue les effets des changements climatiques, environnementaux et sociétaux sur les ressources en eau de la planète.

L'objectif de ce bilan annuel est de soutenir la surveillance et la gestion des ressources mondiales en eau douce à une époque où la demande est croissante et les réserves limitées. Le rapport montre comment de vastes zones du globe ont enregistré des conditions plus sèches que la normale en 2021 - une année au cours de laquelle les régimes de précipitations ont été influencés par le changement climatique et La Niña. Par rapport aux données enregistrées sur 30 ans, en 2021 les précipitations ont été inférieures à la moyenne.

En Afrique, des fleuves tels que le Niger, la Volta, le Nil et le Congo ont eu un débit inférieur à la normale. De même, les cours d'eau de certaines parties de la Russie, de la Sibérie occidentale et de l'Asie centrale ont eu un débit inférieur à la moyenne en 2021.En 2021, le stockage d'eau terrestre a été classé comme inférieur à la normale (par rapport à la moyenne calculée de 2002 à 2020) sur la côte Ouest des États-Unis, dans la partie centrale de l'Amérique du Sud et en Patagonie, en Afrique du Nord et à Madagascar, en Asie centrale et au Moyen-Orient, au Pakistan et en Inde du Nord.

La cryosphère (glaciers, couverture neigeuse, calottes glaciaires) est le plus grand réservoir naturel d'eau douce au monde. Les modifications des ressources en eau de la cryosphère affectent la sécurité alimentaire, la santé humaine, et le maintien des écosystèmes. Ces changements sont également à l'origine de risques tels que les inondations de rivières et les crues soudaines dues aux débordements de lacs glaciaires.

En conclusion, au niveau mondial la ten dance générale est marquée par les dérèglements climatiques de plus en plus sévères. Les défis liés à l’eau vont donc s’intensifier partout dans le monde.

Ressources en eau : L’Organisation météorologique mondiale (OMM) tire la sonnette d’alarme

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu