Situation politique au Sri Lanka : des milliers de manifestants envahissent la résidence du Président

Pris en photos dans la piscine, dormant sur le canapé et dans le salon, certains des manifestants ont affirmé qu’ils ne partiraient pas avant la démission effective du président Rajapaksa.
Situation politique au Sri Lanka : des milliers de manifestants envahissent la résidence du Président

Des milliers de manifestants anti-gouvernementaux ont envahi la résidence du Président au Sri Lanka, en son absence, et y ont mis le feu dans la soirée d’hier, samedi 9 juillet.

Gotabaya Rajapaksa, qui fait face à de nombreuses critiques depuis des mois, a, en effet, été contraint de fuir le palais, quelques minutes seulement avant les incidents. Selon la presse internationale, les soldats basés à l’entrée ont dû tirer en l’air pour lui permettre d’évacuer les lieux et prendre place à bord d’un bateau militaire.

Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa
Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa

Plus tôt, le président du Parlement du pays, Mahinda Abeywardana avait, dans une déclaration à la télévision, annoncé que le Président Rajapaksa, démissionnerait le 13 juillet prochain afin d’« assurer une transition pacifique ». Mais ces paroles n’ont pas suffi à apaiser la colère des manifestants.

Âgé de 73 ans, c’est la deuxième fois depuis le mois d’avril dernier que la demeure présidentielle est prise d’assaut. Il y a quelques mois, son domicile privé avait justement été assiégé, le contraignant à emménager au Palais, qui d’habitude est réservé aux réceptions.

Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa
Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa

Pris en photos dans la piscine, certains dormant sur le canapé et d’autres dans le salon, certains des manifestants ont annoncé, ce dimanche, qu’ils ne partiraient pas avant la démission effective de Rajapaksa.

Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa
Résidence du Président Gotabaya Rajapaksa

Plus de 100 personnes, dont une blessée par balle et dans un état grave, et sept journalistes, ont été admis à l’hôpital national de Colombo, à la suite des émeutes de ce samedi soir.

Rappelons que la crise qui secoue cette île de 22 millions d’habitants date depuis son indépendance en 1948. Elle a été aggravée par le clan présidentielle, accusé par la population, et qui est au pouvoir depuis 2005. Selon les experts et économistes, cela résulte du fait d’une série de mauvaises décisions politiques malgré la négociation d’un plan de sauvetage en cours avec le Fonds monétaire international (FMI).

Situation politique au Sri Lanka : des milliers de manifestants envahissent la résidence du Président

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu