Affaire Sherry Singh : comme un air de famille

Le feuilleton à rebondissements autour de l’affaire Sherry Singh commence à devenir intéressant. Pourquoi ?
Affaire Sherry Singh : comme un air de famille

Le feuilleton à rebondissements autour de l’affaire Sherry Singh commence à devenir intéressant. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il semblerait que les protagonistes qui ont porté de graves accusations contre le Premier ministre commencent à s’affoler. Nous avons assisté mardi 19 juillet à un événement qui semble avoir tout d’une opération téléguidée. Le Chief Technical Officer de Mauritius Telecom a soumis sa démission de la société étatique. Un CTO qui partagerait des liens familiaux avec le directeur démissionnaire de MT, Sherry Singh…

Nous l’avons écrit ici-même : la démission de Sherry Singh pour des raisons que lui qualifie de graves ne serait que le sommet de l’iceberg en ce qui le concerne. Il y aurait beaucoup de zones d’ombre autour de l’ancien CEO de MT. Beaucoup de questions que nous avons posées et auxquelles il n’aurait pas encore fourni de réponses. Dont celles portant sur les employés de la Landing Station de Baie Jacotet, leurs profils professionnels, leurs affinités avec un géant étranger de la télécommunication, etc.

Comment se fait-il que le CTO, qui a rédigé un rapport daté du 2 juillet, suite à l’étude menée à Baie Jacotet le 15 avril, et où mention est faite qu’il n’y a pas eu d’opération de « sniffing » sur le câble SAFE, démissionne un peu plus de deux semaines plus tard ? Soit le jour où il est fait mention de ce fameux rapport au Parlement et aussi d’un autre présumé rapport, toujours sur le même sujet mais qui aurait été rédigé immédiatement après la visite du 15 avril ? Étrange coïncidence ou scenario rédigé à l’avance par notre expert en communication ? Nous retrouvons un peu le schéma des deux mois et demi d’intervalle entre le présumé sujet de discorde entre Sherry Singh et le PM, d’une part, et la démission du premier nommé de la direction de MT, d’autre part…

Qu’a pu faire ce CTO sur le plan professionnel durant ces 17 jours écoulés depuis son rapport du 2 juillet? Pourquoi attendre tout ce temps avant de démissionner ? Avait-il donné des instructions aux officiers techniques qui l’accompagnaient à Baie Jacotet pour qu’ils ne quittent pas d’une semelle les techniciens étrangers, le 15 avril ? A-t-il reçu des instructions de son CEO d’alors, sur les opérations à être menées à Baie Jacotet ce jour-là ? Quelles seraient ces instructions ? Y a-t-il moyen pour les enquêteurs de retracer ces informations ?

On peut désormais se poser des questions sur la crédibilité de ce CTO, en poste depuis l’année dernière. Il avait remplacé le précédant titulaire, Rai Basgeet, auréolé, lui, d’un aura professionnel indéniable. A-t-il subi des pressions pour démissionner ou lui aurait-on fait miroiter des appâts irrésistibles ? Pour qui roule-t-il ? Saurait-il des choses qui nuiraient à la réputation de l’ancien no.1 de MT ? Ou bien ce CTO aurait-il décidé de donner un coup de main à son cousin par alliance ? Autant de zones d’ombre qui mériteraient des éclaircissements. Nous y reviendrons.

Sunil Gohin, CEO de Wazaa FM et d’Inside News

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu