Culture : célébrons la Fête de la musique

La musique est le véritable souffle de la vie
Culture : célébrons la Fête de la musique
Fêtons la musiqueFête de la musique

La musique, dit-on, adoucit les mœurs. Selon le philosophe grecque Platon, la musique aurait des vertus éducatives. On sait que d'écouter une mélodie que l’on aime permet de nous libérer du stress. On utilise aussi la musique comme thérapie pour traiter certaines maladies comme la dyslexie ou l’Alzheimer. La musique nous permet d’être heureux, de nous sentir bien dans notre peau. En ce 21 juin, plus d’une centaine de pays au monde célèbrent la Fête de la musique.

Cela fait exactement 40 ans depuis que Jack Lang, ministre de la Culture français, a lancé la première Fête de la musique, le 21 juin 1982. Le 21 juin est connu comme le solstice d’été, le jour le plus long de l’année dans l’hémisphère nord. Ce concept a vite été repris par nombre de pays, dont Maurice. C’est l’occasion de célébrer la musique, les musiciens et les artistes en général. Cette année, après deux ans de restrictions et de confinement, Covid-19 oblige, nous revenons à un semblant de normalité en ce qui concerne la célébration de la musique.

Même si les restrictions sanitaires sont toujours de rigueur, on commence à entrevoir des jours meilleurs sur le front de la lutte contre la pandémie. La vaccination de la population porte ses fruits et cela pourrait permettre aux autorités de considérer un allègement des restrictions. Le monde de la culture est un des secteurs qui a le plus souffert des confinements et autres interdictions liées à la Covid. Les artistes ont vu leur gagne-pain souffrir énormément. Certains n’ont pu que difficilement survivre durant cette période, alors que d’autres ont dû tout bonnement se réinventer, faute de pouvoir vivre de leur métier.

L’être humain puise son réconfort dans la musique. Désormais, il s’agit pour le monde entier de sortir du chaos provoqué par le virus. La musique, durant les deux ans de privation de liberté, a permis aux populations de tenir le coup. Les artistes se sont réinventés, ont trouvé de nouveaux moyens pour transmettre leur musique aux personnes forcées de s’isoler chez eux. Les réseaux sociaux et la communication instantanée leur ont permis de remonter le moral de tout le monde et de maintenir une stabilité psychologique.

Cependant, ces artistes qui nous soulageaient de notre fardeau émotionnel, ont eux-mêmes souffert des divers confinements. Durant deux ans, plus de sources de revenus, plus de concerts avec du public, des évènements culturels annulés, des contrats rompus, des salles de spectacle fermées, le circuit hôtelier et touristique à l’arrêt…

Le gouvernement, à travers le ministère de la Culture, est venu l’an dernier avec des plans de soutien, pour aider nos artistes, qu’ils soient dans le monde musical, littéraire, de l’industrie cinématographique, de la peinture, de la sculpture, entre autres. Le Covid-19 Artist Support Plan a permis d’aider quelque 200 artistes du monde musical. Le Self Employed Assistance Scheme est aussi venu épauler les artistes évoluant dans le circuit touristique. L’an dernier, plus de Rs 20 millions ont été budgétées pour le Post-Covid-19 Action Plan, en vue de soutenir nos artistes.

Les six mois qu’il nous reste de 2022 doivent servir à la relance de notre secteur artistique. Un allégement additionnel des restrictions sanitaires va leur permettre de contempler des jours meilleurs, en redonnant vie à leurs métiers. Cela demande une coopération et une discipline sans faille de toute la population. Nous avons presque tous un artiste dans notre entourage. Nous savons que ces artistes peinent à survivre de leur art ces jours-ci. Faisons de notre mieux pour les aider et ne nous fions pas uniquement au gouvernement et au secteur privé pour le faire. Chacun d’entre nous, soutenons nos amis les artistes. Sans eux, la musique ne se fêtera pas.

Sunil Gohin

CEO

Wazaa FM & Inside News

Culture : célébrons la Fête de la musique

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu