Hurreeram: “Rs 11,7 milliards pour la réalisation du program national de gestion des inondations”

Il affirme que le Land Drainage Masterplan doit d'abord être examiné et approuvé par le Cabinet avant d'être rendu public.

“Ce gouvernement a pris des initiatives audacieuses pour fournir un budget sans précédent de Rs 11,7 milliards pour la mise en œuvre du programme national de gestion des inondations qui a été préparé lors de l'élaboration du Land Drainage Masterplan lorsque les zones sujettes aux inondations ont été identifiées”: c’est la réponse donnée par le ministre des Infrastructures Publiques, Bobby Hurreeram à la PNQ du leader de l’opposition à l’Assemblée Nationale, ce jeudi 16 juin.

Xavier-Luc Duval a voulu savoir si, en ce qui concerne la Land Drainage Authority, il obtiendra des informations sur les raisons pour lesquelles des informations détaillées concernant les zones inondables et les zones sur des tracés de drains naturels à Maurice n'ont pas été rendues publiques. Et pour ce qui des terrains résidentiels, commerciaux, industriels et agricoles, respectivement, le leader de l’opposition s’est demandé: qu'adviendra-t-il de ces terrains en termes de développement futur?

Affirmant que le Land Drainage Masterplan doit d'abord être examiné et approuvé par le Cabinet avant d'être rendu public, le ministre Hurreeram a déclaré que la carte inondable identifiée dans le plan directeur de drains des terres est dynamique et sera sujette à révision à la lumière des effets du changement climatique.

“Avec la mise en œuvre du programme national de gestion des inondations qui est en cours, les zones sujettes aux inondations sont en cours d'examen en fonction de la résilience apportée aux zones touchées”, a affirmé Bobby Hurreeram avant d’ajouter: “Ces mesures d'atténuation des inondations seraient mises à l'essai et leur efficacité évaluée avant de retirer les zones inondables de la carte inondable ou de réduire leur vulnérabilité relative.”

S’agissant les tracés des drains naturels, il a précisé que pour permettre sa dérivation, la LDA a eu recours à un Modèle Numérique d'Élévation (MNT) de haute précision. Le ministre Hurreeram a maintenu que le leader de l'opposition doit être conscient que le tracé de drain naturel n'est pas simplement une autre ligne sur une carte. “Il contient en effet des données techniques qui doivent être correctement interprétées par les autorités compétentes”, a-t-il dit.

Bobby Hurreeram a informé la Chambre que les tracés de drains naturels et la carte inondable ont déjà été soumis aux autorités compétentes telles que la NDU, la RDA, les autorités locales et le Centre national de réduction et de gestion des risques de catastrophe.

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu