Soodesh Callichurn: “Ce budget vise à atténuer les impacts de Covid-19 et les séquelles de la guerre en Ukraine

Selon lui, les mesures contenues dans ce budget incarnent la principale priorité du gouvernement MSM, qui est de protéger les plus vulnérables.

Lors de son intervention sur le Budget 2022-2023, le ministre du Travail, du Développement des Ressources humaines et de la Formation, Soodesh Callichurn a donné une volée de bois à l’opposition par rapport à leurs critiques. Il a énuméré plusieurs arguments: “Ce budget est donc une extension des budgets précédents sous ce gouvernement, ce qui est une condition sine qua non pour atténuer les impacts de COVID 19 et les séquelles de la guerre en Ukraine.”


Il a souligné que de toutes parts, la grande question était : Quelle marge de manœuvre le gouvernement et le ministre des Finances ont-ils pour le budget 2022-2023?

“Personne ne connaissait la réponse à cette question avant le 7 juin. Mais encore une fois, et contre toute attente économique, nous avons choisi de nous concentrer sur notre population, notre peuple. Nous avons choisi de ne pas déroger à la philosophie inhérente à ce government”, a maintenu le ministre Callichurn.

Selon lui, les mesures contenues dans ce budget incarnent la principale priorité du gouvernement MSM, qui est de protéger les plus vulnérables tout en investissant pour un avenir meilleur. Il a soutenu que telle est la devise du gouvernement depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2014,.


Récusant certaines critiques formulées par certains membres de l'opposition qui sont intervenus, lundi 13 juin, il a rappelé à Shakeel Mohamed et d'autres membres du parti travailliste de “certains faits indéniables.”

Faisant référence aux formules habituelles de l’opposition, à l’instar « budget confetti », « budget fizette » ou « beaucoup d’effets d’annonces »… Soodesh Callichurn a invité la population à faire une simple comparaison entre ce gouvernement et celui qui avait été appelé à gérer la crise financière de 2008-2009.

“A cette époque, on se rappelle que le régime travailliste avait alloué des “additional stimulus package” conséquents à deux entreprises, l’un opérait dans le secteur du BPO et l’autre dans le textile. Le peuple n’a pas oublié comment ces millions de roupies avaient été dépensées. Et le pire, c’est, que ces entreprises, au lieu d’être sauvées, avaient mis la clé sous le paillasson. Combien de gens se sont retrouvés sans emploi du jour au lendemain, est-ce que vous vous souvenez de ça Honorable Mohamed ?”, s’est demandé le ministre du Travail.

Il s’est montré très critique à l’égard de Rama Sithanen, ancien ministre des Finances sous l'ère Travailliste. “Il ose nous donner des leçons en économie. Je voudrais rafraichir la mémoire des membres du gouvernement Travailliste/PMSD s’agissant de leur collègue d’alors. Rama Sithanen, il ne faut pas l’oublier, c’est lui qui avait introduit la ‘National Residential Property Tax’ (NRPT) et pire, une taxe sur l’épargne… du jamais vu”, a fustigé Soodesh Callichurn.

“Personne ne connaissait la réponse à cette question avant le 7 juin. Mais encore une fois, et contre toute attente économique, nous avons choisi de nous concentrer sur notre population, notre peuple. Nous avons choisi de ne pas déroger à la philosophie inhérente à ce governement”.

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu