Gouvernance d’entreprise : score amélioré pour la 2e édition

Gouvernance d’entreprise : score amélioré pour la 2e édition

Le nombre d’organisations participantes a plus que doublé.

Le tableau de bord de la gouvernance d’entreprise indique une progression en 2022. Pour cette seconde évaluation de la gouvernance corporative, une note moyenne de 67,5% a été enregistrée contre 54% en 2021, bien qu’il ait une différence importante entre les entreprises ayant les meilleures indications (88%) et celles ayant des notes les moins élevées (39%).

Produit par le National Committee on Corporate Governance (NCCG), les résultats du rapport, récemment publié, révèlent que les entreprises ont accru la qualité et le niveau de divulgations, étayées par des explications.

Le rapport 2022, basé sur 66 indicateurs de rendements clés a été lancé en octobre 2021. En offrant des réactions perspicaces et constructives, le document édifie et consolide la confiance du monde des affaires dans sa quête de gouvernance d’entreprise.

Le rapport établit qu’il y a désormais une meilleure compréhension dans l’application du Code sur la gouvernance de 2016 et des critères d'évaluation du tableau de bord, soutenus par l’émergence de la nécessité de divulgation en matière environnementale, sociale/sociétale et de gouvernance.

« Malgré le progrès général, le feedback reçu indique que certaines organisations ont investi dans la gouvernance d’entreprise, mais ne sont pas prêtes à divulguer suffisamment et à donner des explications sur l’image complète de leur gouvernance. Il y a donc des perspectives pour ces entreprises d’améliorer leur score à travers une divulgation plus complète de ce qu’elles pratiquent déjà », souligne le rapport.

Selon les chiffres de 2022, 27 organisations détiennent un score entre 39% à 88%. En 2021, une seule avait accompli jusqu’à 75% du Code alors que l’année dernière, cinq ont atteint plus de 80%

« Étant à la seconde édition de cet exercice, des améliorations ont été notées et il est prévu que cette tendance se poursuivra, car il y a des entreprises qui n’ont pas encore mis en exécution les recommandations du rapport de 2021. Les principaux différenciateurs entre les entreprises ayant les notes les plus élevées et celles ayant les cotes inférieures résident dans le degré d’explication et de divulgation. Alors que certaines organisations ont complètement omis les informations à fournir, plusieurs d’autres ont donné des explications pourquoi certaines informations n’ont pas été rendues publiques, en mentionnant des raisons telles que la concurrence et le caractère sensible des données. Cependant, ces explications ne sont pas suffisantes pour s’aligner aux exigences du tableau de bord", expliquent les auteurs du rapport.

Gouvernance d’entreprise : score amélioré pour la 2e édition

logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu