Coffre de la BMW : les deux versions contradictoires de Laurette

La thèse selon laquelle la drogue aurait été plantée par la Special Striking Team ne tiendrait pas la route, selon les enquêteurs de la MCIT.
Coffre de la BMW : les deux versions contradictoires de Laurette

Le coffre de la berline de Bruneau Laurette était-elle ouverte ou pas avant la découverte des 46 kilos de hashish ? L’activiste Bruneau Laurette a donné deux versions à son avocat Me Shakeel Mohamed. C’est ce qui viendrait démolir la thèse selon laquelle la drogue aurait été planquée par les membres de la Special Striking Team.

Dans une déclaration devant les Casernes Centrales, Shakeel Mohamed a affirmé que le coffre de la BMW était fermé lors de la saisie de drogue. « A la requête de la police, mon client a pris les clés de sa voiture et s’est rendu à l’extérieur. Li finn ouvert so box ek finn decouvert bann sac plastik…»

Mais deux jours plus tard, coup de théâtre. Shakeel Mohamed, parlant au nom de son client, affirme que le coffre de la BMW était fermé avant que la drogue ne soit découverte. « La polis finn dir li pran so la cle loto. Li finn refiz pran so lacle parski li pas dan mem place. Li ti truv sa bizarre ».

Et d’ajouter : « Box ti deza ouvert. Pa ti fermé ». Avec ces deux versions contradictoires, la thèse que la drogue aurait été planquée par la Special Striking Team ne tiendrait pas la route.

A noter que Joany Raymond, qui s’est rendu aux Casernes centrales mardi 8 novembre, a affirmé qu’il avait vendu la BMW à Bruneau Laurette.

Coffre de la BMW : les deux versions contradictoires de Laurette

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu