Rs 33 millions de cannabis et de haschisch saisis en mer au large du Morne – trois suspects arrêtés

Rs 33 millions de cannabis et de haschisch saisis en mer au large du Morne – trois suspects arrêtés

32,84 kg de cannabis et 2 kg de haschisch, soit de la résine provenant de ladite plante, valant Rs 33 millions ont été saisis, en mer, lors d’une opération menée par l’inspecteur Seewoo de la Special Support Unit (SSU).

L’opération a eu lieu en mer, au large du Morne, dans la soirée d’hier à aujourd’hui, vendredi 1 avril 2022.

Après avoir obtenu des informations qu’un trafic se déroulerait par voie maritime, plusieurs unités de police se sont mobilisées dans les environs de Cap-Malheureux, au nord du pays et dans les environs du Morne, avec l’aide de la National Coast Guard (NCG) du port, depuis jeudi.

Aux alentours de 23h30, l’hélicoptère de la police a été mis à contribution et en survolant la région de Pointe sud-ouest, le pilote et l’inspecteur Russie, qui se trouvaient à bord, ont aperçu une embarcation qui s’est, immédiatement, mis à accélérer son rythme de navigation.

Toutefois, ne sachant pas qu’ils étaient surveillés, les occupants du bateau ont été surpris lorsqu’ils ont été poursuivis et appréhendés, dans la foulée, par des officiers de police qui se trouvaient, eux aussi, déjà en mer, dans le cadre de l’opération.

Ils ont été informés de leurs droits et d’une fouille qui allait être effectuée sur eux aussi bien que dans leur bateau.

Si les suspects n’avaient rien de incriminant dans les poches, des sacs, retrouvés sur le bateau de plaisance, les ont mis à mal. Ceux-ci contenaient du gandia et du haschisch.

Des barils d'essence ont également été retrouvés à bord.

Confrontés à ces éléments, l’un des occupants de l’embarcation à laissé entendre aux policiers « gandia sa missier nous ti al sers sa la Réunion. »

Tous trois ont été arrêtés et placés en détention. Ils comparaîtront devant la justice, ce vendredi.

Il est bon de faire ressortir que le cannabis n’est plus considéré comme étant une drogue dure depuis sa déclassification par la Commission des stupéfiants de l’Organisation des Nations Unis (ONU) en décembre 2020. L’instance l’a, en effet, retiré de la liste des drogues les plus dangereuses dont figurent l’Opium et l’héroïne bien que dans certains pays, tels Maurice, son usage à des fins récréatives reste illégal.

Listen to Wazaa FM LIVE here http://bit.ly/2XgLqdb
Contact us via WhatsApp 5943 1000
Like our Facebook Page http://bit.ly/2NzAEv4

Related Stories

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu