IBL se proposait de construire 15 chalets sur un terrain de 25 arpents à Agalega, révèle Pravind Jugnauth

Peu de temps après que Paul Bérenger ait pris ses fonctions de Premier ministre en septembre 2003, il a eu une réunion avec M. L, au nom d'Ireland Blyth Ltd, où le projet Agalega a été discuté.
IBL se proposait de construire 15 chalets sur un terrain de 25 arpents à Agalega, révèle Pravind Jugnauth

“Je suis informé par le ministère du Logement et des Terres de l'époque qu'une lettre d'intention datée du 27 janvier 2004 a été adressée à Ireland Blyth Ltd pour :

(i) un bail industriel sur une superficie de 25 arpents de terre de l’Etat pour le développement d'un projet hôtelier sur l'île d'Agalega, avec une façade de plage de 400 m sur la côte sud-ouest de l'île du Nord pour le développement d'un hôtel comprenant 15 chalets avec toutes les commodités, dont un centre de pêche, un hangar à bateaux et une salle de jeux ; et

(ii) une location de 87 arpents supplémentaires de terres de l’Etat à des fins d'aménagement paysager avec une façade de plage de 400 m sur la côte nord-est de l'île du Nord”: c’est ce qu’a révélé le Premier ministre, Pravind Jugnauth à une question du député, Salim Abbas Mamode dans la tranche horaire du Prime Minister’s Question Time (PMQT), à l’Assemblée nationale, ce mardi 2 juillet.

Le chef du gouvernement a souligné que peu de temps après que Paul Bérenger ait pris ses fonctions de Premier ministre en septembre 2003, il a eu une réunion avec M. L, au nom d'Ireland Blyth Ltd, où le projet Agalega a été discuté.

“En fait, le projet consistait à obtenir des baux fonciers pour construire 15 « chalets » et installations de marina à Agalega. Ireland Blyth Ltd avait proposé d'opérer des vols commerciaux réguliers entre l'île Maurice continentale et Agalega, en utilisant un Beechcraft 1900D acquis par Catovair, propriété d'Ireland Blyth Ltd Aviation”, a expliqué le Premier ministre.

Il a fait remarquer que l'offre des baux était soumise, entre autres, aux conditions suivantes :

(i) un plan d'insertion sociale en cours d'élaboration ;

(ii) le versement d'un dépôt en espèces de Rs 3 millions dans un délai d'un mois à compter de la date de la Lettre d'Intention ; et

(iii) le paiement de frais d'arpentage, ainsi que les frais de déplacements aériens à destination et en provenance d'Agalega sur présentation d'une réclamation distincte, au tarif de Rs 3 000 par arpent pour le personnel d'arpentage et le transport du matériel d'arpentage.

En revanche, Pravind Jugnauth a affirmé que dans une lettre en date du 7 mai 2004, Ireland Blyth Ltd a informé le ministère du Logement et des Terres “qu'elle n'était plus intéressée par le bail de 87 arpents initialement proposé à des fins d'aménagement paysager et a plutôt demandé le bail d'environ 1 arpent le long de la rivière Sud, Côte Est pour la construction d'un hangar à bateaux, d'une marina et d'une jetée pour la pêche et l'approvisionnement des navires qui seront utilisés lorsque les vents dominants gênent les opérations sur la côte ouest de l'île.

IBL se proposait de construire 15 chalets sur un terrain de 25 arpents à Agalega, révèle Pravind Jugnauth

READ MORE

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu