Rapport Caunhye : les liens entre Ameenah Gurib-Fakim et Alvaro Sobrino

La Commission d’enquête Caunhye revient sur un courrier électronique adressé à Ameenah Gurib-Fakim en mars 2016.
Rapport Caunhye : les liens entre Ameenah Gurib-Fakim et Alvaro Sobrino

Selon le rapport de la Commission Caunhye rendu public le vendredi 16 septembre, un courrier électronique a été adressé à Ameenah Gurib-Fakim, le 16 mars 2016. Ce courrier démontre que Planet Earth Institute (PEI), par le biais de Mauricio Fernandes, a demandé l’intervention de l’ex-présidente auprès de la Financial Services Commission (FSC), en vue de l’obtention de licences.

Ce courriel, selon le rapport Caunhye, indique clairement à Mme Gurib-Fakim que l’un des objectifs de l’organisation d’une réunion avec le directeur de la FSC, M. Kuriachen, serait d’obtenir l’approbation de cet organisme pour une licence de banque d’investissement privée. Il est fait comprendre à Ameenah Gurib-Fakim que cela devrait être fait avant le 5 avril 2016. Malgré cela, l'ancienne présidente a constamment nié la teneur des discussions entre Mauricio Fernandes et elle-même.

Le courriel indique explicitement qu’avant la réunion que Mme Gurib-Fakim organiserait avec M. Kuriachen, directeur de FSC, à la State House, les objectifs de ladite réunion devraient être d’obtenir une licence d’investissement et une licence bancaire ainsi que de modifier les fonds existants de « Open End » à « Close End Funds ».

Les objectifs de la rencontre avec M. Kuriachen portaient sur  l’obtention d’une licence d’investissement pour ASA (groupe des sociétés d'Alvaro Sobrinho), d’une licence de banque privée d’investissement et les modifications du fonds ASA et du fonds PASET pour répondre aux objectifs financiers et d’investissement des sociétés et entités Sobrinho. Du coup, quand on regarde la globalité des choses, il en ressort que l’implication d’Ameenah Gurib-Fakim ne se serait pas limitée aux fonds PASET ou à la promotion de l’enseignement scientifique.

Prenant en compte les éléments détaillés du rapport  Caunhye, il a été trouvé que l'ex-présidente devait exécuter la stratégie financière conçue par Mauricio Fernandes pour tenter d’influencer la FSC afin d’obtenir une licence de conseil financier et une licence de banque privée d’investissement. Il est frappant de voir comment la stratégie est ingénieusement conçue en y insérant le Fonds PASET pour présenter le front honorable d’une organisation philanthropique que Mme Gurib-Fakim soutiendrait.

C’est ce courriel, adressé personnellement à Ameenah Gurib-Fakim, qui met à mal la déclaration emphatique de cette dernière, selon lequel elle n’a « jamais été impliquée dans une licence bancaire, avec aucun investissement… ». On comprend, toujours selon le rapport Caunhye, que Mme Gurib-Fakim a été informée par ce courrier électronique, dès le 16 mars 2016, des objectifs pressants du d'Alvaro Sobrinho. Ce dernier voulait à tout prix obtenir en un minimum de temps une licence de banque privée d’investissement et une licence d’investissement, qui n’avaient rien à voir avec la mise en œuvre d’un programme d’enseignement scientifique et de doctorat.

Suite des éléments du rapport Caunhye sur wazaa.mu FM dans les jours à venir.

Rapport Caunhye : les liens entre Ameenah Gurib-Fakim et Alvaro Sobrino

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu