Sécurité maritime : subvention de 15,3 millions d'euros de l’EU à la COI

La coopération régionale et l'approche multi-agences sont essentielles pour traiter les multiples problèmes de sécurité maritime.
Sécurité maritime : subvention de 15,3 millions d'euros de l’EU à la COI

Dans le cadre de l'effort stratégique de renforcement de la sécurité maritime dans la région, l'Union européenne (UE) et la Commission de l'Océan Indien (COI) ont signé, jeudi à Ébène, un accord de subvention pour le lancement d'une composante spécifique du programme Safe Seas Africa (SSA). La subvention allouée par l'UE s'élève à 15,3 millions d'euros.

Le programme SSA offre une plateforme aux pays signataires engagés dans la promotion de la sécurité maritime (MASE) et à d'autres partenaires, tels que la Force navale européenne et les Forces maritimes combinées, pour travailler ensemble à la promotion de la paix et de la sécurité dans la région.

Les signataires étaient Oskar Benedikt, l'ambassadeur de l'UE auprès de la République de Maurice, et le secrétaire général de la COI, le professeur Vêlayoudom Marimoutou. Intervenant par vidéoconférence, Sylvestre Radegonde, ministre des Affaires étrangères et du tourisme de la République des Seychelles, qui est également le président en exercice de la COI, et le directeur des affaires maritimes de Djibouti, Ali Mirah Chehem Daoud, ont réaffirmé l'engagement de fournir un soutien continu aux États membres en ce qui concerne la sécurité de la région.

En donnant lecture du discours de Maneesh Gobin, Attorney General et ministre des Affaires étrangères, Minakshi Dabee-Hauzaree, directrice de la Coopération du ministère (division de l'intégration régionale), a souligné que la signature de l'accord représente une étape importante vers l'opérationnalisation de l'architecture régionale de sécurité maritime et la promotion de la prospérité dans la zone maritime.

Elle a également exprimé sa gratitude à l'UE pour son soutien continu au renforcement de la sécurité et de la sûreté maritimes dans la région, tout en soulignant les défis persistants dans la région, tels que la piraterie, la pêche illégale, le trafic de drogue, les risques de pollution marine et d'autres dangers maritimes transfrontaliers.

Quant à l'ambassadeur Benedikt, il a rappelé le rôle crucial de l'UE dans le renforcement de la sécurité maritime dans la région. Selon lui, l'accord de subvention permettra aux pays d'établir leur stratégie maritime nationale, d'adopter des cadres juridiques et de renforcer les capacités afin d'améliorer la sécurité maritime et de lutter contre les activités maritimes illicites. La coopération régionale et l'approche multi-agences sont essentielles pour traiter les multiples problèmes de sécurité maritime, y compris le trafic de drogue, a-t-il ajouté.

READ MORE

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu