Espace : Chang'e-6 revient sur Terre avec des échantillons historiques de la face cachée de la Lune

Pékin a consacré d'énormes ressources à son programme spatial au cours de la dernière décennie afin de rattraper les États-Unis et la Russie.
Espace : Chang'e-6 revient sur Terre avec des échantillons historiques de la face cachée de la Lune

Une sonde lunaire chinoise est revenue sur Terre avec les premiers échantillons de la face cachée et inexplorée de la Lune. La sonde Chang'e-6 s'est posée, ce mardi, dans le désert de Mongolie intérieure, après une mission de près de deux mois qui a comporté de nombreux risques, rapportent les médias d'État. Les échantillons pourraient répondre à des questions essentielles sur la formation des planètes.

« La mission d'exploration lunaire Chang'e-6 a été un succès complet », a déclaré Zhang Kejian, chef de l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), depuis la salle de contrôle. La Chine est le seul pays à s'être posé sur la face cachée de la Lune, qui est techniquement difficile à atteindre en raison de sa distance et de son terrain difficile composé de cratères géants et de peu de surfaces planes. La sonde Chang'e 6 a décollé d'un centre spatial au début du mois de mai et s'est posée avec succès sur un cratère proche du pôle sud de la Lune quelques semaines plus tard.

La sonde a utilisé une foreuse et un bras robotisé pour ramasser de la terre et des roches, a pris des photos de la surface et a planté un drapeau chinois. Pékin a consacré d'énormes ressources à son programme spatial au cours de la dernière décennie afin de rattraper les États-Unis et la Russie.

Cette mission réussie est une étape clé dans le « rêve éternel » de la Chine – tel qu'il a été formulé par le dirigeant chinois Xi Jinping – qui consiste à faire du pays une puissance spatiale dominante. Elle intervient alors qu'un certain nombre de pays, dont les États-Unis, intensifient également leurs propres programmes d'exploration lunaire. Dans un message de félicitations publié mardi, Xi Jinping a salué la mission comme « une nouvelle réalisation historique dans la construction d'un pays fort dans le domaine de l'espace, de la science et de la technologie ».

Pékin prévoit d'envoyer des astronautes sur la Lune d'ici à 2030 et de construire une base de recherche au pôle Sud lunaire, une région qui contiendrait de la glace d'eau et où les États-Unis espèrent également établir une base. La sonde Chang'e-6 est revenue sur Terre avec deux kilos de poussière lunaire et de roches de la face cachée de la Lune, qui seront analysées par des chercheurs en Chine avant d'être accessibles aux scientifiques internationaux, selon la CNSA.

READ MORE

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu