Gaspillage alimentaire : les ménages représentent 60 % du total du gaspillage

Gaspillage alimentaire : les ménages représentent 60 % du total du gaspillage

Les gens achètent tout simplement plus de nourriture qu'ils n'en ont besoin.

Les ménages du monde entier ont jeté un milliard de repas par jour en 2022, selon une nouvelle étude des Nations unies.

Dans le Food Waste Index Report publié ce mercredi, les Nations unies indiquent que les ménages et les entreprises ont mis à la poubelle des aliments d'une valeur de plus de mille milliards de dollars, alors que plus de 780 millions de personnes souffrent de la faim.

L'indice suit les progrès des pays qui tentent de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici à 2030. Il indique que plus d'un milliard de tonnes de nourriture, soit près d'un cinquième de tous les produits disponibles sur le marché, ont été gaspillées en 2022, la plupart du temps par les ménages.

« Le gaspillage alimentaire est une tragédie mondiale. Des millions de personnes souffrent de la faim aujourd'hui, car la nourriture est gaspillée dans le monde entier », a déclaré Inger Andersen, directrice exécutive du programme des Nations unies pour l'environnement, dans un communiqué. Ce gaspillage n'est pas seulement un échec moral, mais aussi un "échec environnemental", selon le rapport.

Les pertes et gaspillages alimentaires génèrent 8 à 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le rapport, rédigé en collaboration avec l'ONG WRAP, est le deuxième qui est produit sur le gaspillage alimentaire mondial compilé par les Nations unies. Le rapport indique que le chiffre de « milliards de repas » quotidiens est une « estimation très prudente » et que « le chiffre réel pourrait être beaucoup plus élevé.»

« On pourrait en fait nourrir toutes les personnes qui souffrent actuellement de la faim dans le monde, soit environ 800 millions de personnes, à raison d'un repas par jour, rien qu'avec la nourriture qui est gaspillée chaque année. » a déclaré Richard Swannell, de l’ONG WRAP. Selon lui, le fait de réunir les producteurs et les détaillants a permis de réduire les déchets et d'acheminer les denrées alimentaires vers ceux qui en ont besoin, mais d'autres actions sont nécessaires.

En 2022, les restaurants, les cantines et les hôtels étaient responsables de 28 % de tous les déchets alimentaires, tandis que les détaillants tels que les bouchers et les primeurs en jetaient 12 %.

Mais les plus grands coupables sont les ménages, qui représentent 60 % du total, soit quelque 631 millions de tonnes. Selon Richard Swannell, cette situation s'explique en grande partie par le fait que «les gens achètent tout simplement plus de nourriture qu'ils n'en ont besoin, qu'ils évaluent mal la taille des portions et qu'ils ne consomment pas les restes». Les dates de péremption sont également mises en cause, et des produits parfaitement sains sont jetés à la poubelle parce que les gens pensent à tort que leur nourriture est périmée.

logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu