Kigali Implementation Plan (KIP) : vers la validation du rapport sur l'élimination progressive des HFC

La mise en œuvre intégrale de l'amendement de Kigali pourrait permettre d'éviter un réchauffement de 0,4 degré Celsius d'ici à 2100.
Kigali Implementation Plan (KIP) : vers la validation du rapport sur l'élimination progressive des HFC

Un atelier d'une journée consacré à la validation du rapport sur le plan de gestion de l'élimination progressive des hydrofluorocarbures (HFC) et le plan de mise en œuvre du Kigali Implementation Plan (KIP) s'est ouvert, jeudi à Balaclava, en présence du chef du National Ozone Unit du ministère de l'Environnement, de la Gestion des déchets solides et du Changement climatique, Rajendra Kumar Foolmaun.

L'atelier, une initiative du ministère de l'Environnement, en collaboration avec GIZ Proklima, a regroupé une soixantaine de parties prenantes des secteurs public et privé. S'adressant aux participants, Rajendra Kumar Foolmaun a indiqué que l'objectif principal est de fournir une plateforme permettant aux experts de discuter et de valider le KIP. L'amendement de Kigali au protocole de Montréal, a-t-il rappelé, est un accord international visant à réduire progressivement la consommation et la production d'hydrofluorocarbures, ajoutant que l'île Maurice fait partie du protocole de Montréal depuis 1992.

« Au cours des dernières décennies », a-t-il déclaré, « l'île Maurice a déployé des efforts considérables pour se conformer aux dispositions du protocole de Montréal ». L'île Maurice, a-t-il observé, a réussi à éliminer progressivement l'utilisation des chlorofluorocarbones (CFC) et la prochaine étape est l'élimination des HFC. Selon des études, les émissions de HFC devraient augmenter de 30 % d'ici à 2030. Il est donc important d'éliminer graduellement les HFC, car ils ont un fort potentiel de réchauffement de la planète et contribuent au changement climatique.

Dans cette optique, il a indiqué que Maurice avait ratifié l'amendement de Kigali en 2019 en s'engageant à réduire la production et la consommation de HFC de plus de 80 % au cours des 30 prochaines années. La mise en œuvre intégrale de l'amendement de Kigali pourrait permettre d'éviter un réchauffement de 0,4 degré Celsius d'ici à 2100, a-t-il fait remarquer.

READ MORE

No stories found.
logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu