Prison de Moroni: une quarantaine de détenus se sont évadés, jeudi 11 avril

Prison de Moroni: une quarantaine de détenus se sont évadés, jeudi 11 avril

Selon les recoupements, l'évasion s'est déroulée dans cette prison de l’archipel qui accommodait plus de 200 détenus pour une capacité de 90 places.

Une quarantaine de prisonniers se sont évadés de la prison à Moroni, Comores, jeudi 11 avril. Menés par un soldat détenu, les prisonniers se sont enfuis de cette “prison mal gardée” ont indiqué les autorités pénitentiaires.

Selon les recoupements, l'évasion s'est déroulée dans cette prison de l’archipel qui accommodait plus de 200 détenus pour une capacité de 90 places. Une enquête en vue de déterminer les circonstances exactes de l'évasion a été ouverte.

Selon les autorités pénitentiaires de la prison des Comores, 38 prisonniers sont évadés de cette prison surpeuplée de Moroni tôt dans la matinée, le jour de la fête Eid-Ul-Fitr. "Je n'ai même pas eu le temps de faire la prière de l'Eid-Ul-Fitr. L'évasion a eu lieu très tôt", a déclaré à l'AFP le directeur de l'administration pénitentiaire.

Les prisonniers se sont évadés en profitant de "la négligence des agents de sécurité" pour "sortir par la porte principale", a confié le procureur de la République Ali Mohamed Djounaid. Personne n'a été blessé lors de cet incident, a-t-il ajouté.

Selon lui, l'évasion a été "initiée" par un soldat détenu, soupçonné d'avoir abattu en novembre dernier un jeune supporter lorsque les forces de sécurité ont repoussé un mouvement de foule avant le match Comores-Ghana de qualification pour la Coupe du monde de football au stade Malouzini de Moroni.

En revanche, il est établi que les évasions de prison sont fréquentes aux Comores, considéré comme l’archipel pauvre d'Afrique australe de quelque 870 000 habitants, se trouvant au nord du canal du Mozambique et au nord-est de Madagascar.

logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu