SOCIÉTÉ - Droits et responsabilités

Il est dit qu’il vaut mieux donner une canne à pêche à une personne et lui expliquer comment pêcher plutôt que de lui donner un poisson.
SOCIÉTÉ - Droits et responsabilités

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. » Les fans de Spider-Man auraient certainement reconnu la phrase qui colle à la peau du super héros de l’univers Marvel. On comprend par cela que la personne qui revendique un pouvoir quelconque, qui affirme avoir des droits, doit aussi savoir que ce pouvoir, ces droits, viennent avec des responsabilités.

C’est l’éternelle dualité des choses de l’existence, comme le bien et le mal, le jour et la nuit, la vie ou la mort. Ce petit préambule posé, venons-en aux faits. Certains Mauriciens ont ces derniers temps tendance à ne considérer que le bon côté des choses, oubliant parfois trop facilement que les droits qu’ils revendiquent viennent aussi avec des responsabilités de leur part.

Nous voyons ces exemples un peu partout. Prenons le système éducatif. Nos élèves évoquent souvent leurs droits. C’est une bonne chose. Les enfants doivent être protégés. Mais, la société et plus particulièrement les parents et les enseignants, constatent un relâchement ou une désinvolture complète de ces enfants au sujet de leurs responsabilités. Quand nous voyons la baisse constante au niveau de la qualité des résultats, ainsi que celle du taux de réussite après des examens, la discipline scolaire et extrascolaire qui laisse à désirer, les intimidations, humiliations et harcèlements entre élèves, la culture du tout sauf de l’apprentissage qui s’installe, par exemple, on est en droit de se demander si l’enfant va à l’école pour apprendre ou pour autre chose ?

Ces jeunes vont ensuite venir grossir les rangs de ceux qui, faute d’un bon résultat scolaire, se retrouvent désœuvrés, sans le sou, vivotant aux crochets de leurs parents. Faute d’avoir pris leurs responsabilités, beaucoup vont tomber dans les filets des fléaux sociaux : délinquance, vols, crimes en tous genres, drogue, prostitution, alcoolisme, etc. Certains entrent dans une spirale de pauvreté et d’autodestruction.

Cependant, il est courant d’observer que ceux qui ont refusé d’assumer leurs responsabilités rejettent cela sur d’autres épaules : l’école, les enseignants, le gouvernement, la police, la justice, la société. Ce n’est jamais de leurs fautes. Bien sûr, nous sommes conscients qu’il y a des personnes qui font de véritables efforts pour s’en sortir. Malgré les adversités, ces personnes se remotivent, acceptent l’aide que la société leur apporte, et se reprennent en main. Cependant, d’autres vont crier à des violations de leurs droits et se poser en victimes dès que la société essaie de les ramener sur le droit chemin.

Il est dit qu’il vaut mieux donner une canne à pêche à une personne et lui expliquer comment pêcher plutôt que de lui donner un poisson. C’est cela la valorisation de l’effort. Hélas, nombre de citoyens ne veulent pas faire d’effort mais ils souhaitent quand même avoir le poisson. C’est une culture de l’assistanat qu’il faut user avec discernement sous peine de produire une société qui ne sait plus prendre ses responsabilités.

Croire, par exemple, que le gouvernement doit absolument nous venir en aide, nous donner de l’argent, nous donner du travail, nous fournir une maison, nous protéger des malfaiteurs, nous fournir des aides sociales, sans que nous fassions quoi que ce soit pour mériter cela, sans que nous ayons la volonté de faire la moitié du chemin, est tout simplement irresponsable. Croire qu’on peut prendre la justice entre nos propres mains, user de violence pour faire entendre notre voix et ensuite refuser d’être jugés pour ces actes relève de l’irresponsabilité.

Oui, le citoyen a des droits. Et si ses droits sont bafoués, il a la possibilité de saisir des instruments de justice ou de police pour les rétablir. Nul ne doit être au-dessus des lois du pays. La société, comme l’État, a une responsabilité de protéger ses membres les plus vulnérables, sans distinction ou discrimination.

Mais il est aussi vrai que le citoyen doit assumer ses responsabilités quand et où il le faut. Plus de boucs émissaires, plus d’excuses. Si chacun, même celui qui est au plus bas de l’échelle sociale, fait sa part des choses, la société saura reconnaître ses efforts et lui donner un coup de main le moment venu. Les droits vont de pair avec les responsabilités.

Sunil Gohin

CEO

Wazaa FM & Inside News

SOCIÉTÉ - Droits et responsabilités

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu