Société - Inclusion et égalité des chances

S’il y a un concept qui aurait marqué le discours de Budget du ministre des Finances, mardi, c’est bien celui de l’inclusion. L’inclusion se définit comme le fait d’intégrer une personne, un groupe
Société - Inclusion et égalité des chances

S’il y a un concept qui aurait marqué le discours de Budget du ministre des Finances, mardi, c’est bien celui de l’inclusion. L’inclusion se définit comme le fait d’intégrer une personne, un groupe, au sein d’une plus large communauté, de mettre fin à leur exclusion. Renganaden Padayachy, au nom du gouvernement, a rappelé ce principe d’inclusion dans quelques secteurs clé de notre société, dont la classe sociale dite démunie et vulnérable, ainsi que l’éducation nationale. Le gouvernement de Pravind Jugnauth vient avec des mesures concrètes en vue d’instaurer et de consolider le principe d’inclusion sociale et d’école inclusive.

On note avec intérêt que le gouvernement réaffirme son engagement « à investir dans des logements sûrs et abordables afin que chaque famille mauricienne dispose d’un toit décent ». Le gouvernement Jugnauth se montre confiant quant à la réalisation des 12 000 maisons, destinées à ceux et celles qui en ont bien besoin. La construction démarre sur une centaine de sites très bientôt. Briser la chaîne de pauvreté passe aussi par l’accès à la propriété. 13 758 logements sociaux sont en phase de construction. Et pour concrétiser l’égalité entre les résidences rurales et urbaines, le gouvernement abolit la taxe municipale pour quelque 110 000 familles.

Le libre accès à l’eau courante est aussi un facteur d’exclusion sociale. Outre les investissements dans la construction de réservoirs de service, de stations de filtration ou d’épuration, de remplacement de drains, le gouvernement investit Rs 100 millions dans la fourniture de réservoirs d’eau et de pompes à eau. Cela va améliorer la vie de quelque 12 500 ménages.

L’inclusion sociale se définit aussi par le fait de pouvoir manger à sa faim. De ce fait, le gouvernement a pris l’engagement de ne pas augmenter le prix du pain maison, très prisé par une grande partie de la population. Les Mauriciens ne le savent forcément pas, mais la farine est subventionnée à la hauteur de presque Rs 600 sur une pochette de 25 kg. Les boulangers, s’il n’y avait pas cette subvention gouvernementale, auraient dû payer leur farine de 25 kg à Rs 700 au lieu de Rs 108.75.

Idem pour le gaz ménager, incontournable dans la cuisine des Mauriciens. On aurait dû payer la bonbonne de gaz ménager de 12 kg à Rs 680 au lieu de Rs 240 actuellement si le gouvernement n’avait pas fourni Rs 2 milliards comme subvention. Le riz se vendrait à Rs 26.20 au lieu de Rs 10.80 sans la subvention de Rs 370 millions. Le gouvernement vient aussi avec le contrôle des prix sur des produits essentiels tels que les pâtes, les céréales, les aliments pour enfants, ainsi que les couches pour bébés et adultes.

L’aide sociale est donc chère au gouvernement de Pravind Jugnauth. Les prestations sociales vont augmenter par au moins 20% afin d’amoindrir l’impact de la hausse des prix sur les plus vulnérables. Il sera désormais plus facile à des ménages, dont le revenu mensuel est de moins de Rs 30 000 d’avoir accès à des lunettes, des fauteuils roulants et des appareils auditifs de meilleure qualité. Rs 1,1 milliard sont allouées au budget de la National Social Inclusion Foundation. Les personnes handicapées vont elles aussi bénéficier d’une plus grande inclusion sociale. Idem pour nos aînés. Les différentes pensions augmentent par Rs 1 000 et les personnes âgées de 65 ans et plus vont avoir Rs 2 000 en plus sur leur pension.

Le secteur éducatif adopte lui aussi un profil plus inclusif. 125 écoles pré-primaires, situées dans des régions défavorisées auront une subvention unique de Rs 50 000 comme soutien gouvernementale. Pour les élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux et des difficultés d’apprentissage, 53 écoles gérées par des ONG et par le SeDEC auront une subvention pour la rénovation des bâtiments et pour l’achat d’équipements et de matériels pédagogiques. Leurs subventions passent à Rs 155 millions. Des repas chauds et des moyens de transport seront fournis à tous les élèves des écoles pour enfants à besoins spéciaux.

On le voit, ce Budget n’est pas uniquement un Budget de relance économique et de restauration du « feel good factor. C’est aussi un Budget à visage humain, piloté par un gouvernement qui veut que tous les Mauriciens, sans distinction de classe ou de condition physique, puissent se sentir inclus et intégrés dans le processus de développement socio-économique. Un Budget qui affirme que l’égalité des chances n’est pas un concept vain.

Sunil Gohin

CEO de Wazaa FM et d’Inside News

Société - Inclusion et égalité des chances

=============================================================

LISTEN TO WAZAA FM LIVE HERE: http://bit.ly/2XgLqdb

TUNE IN : NORTH/SOUTH 100.5 | CENTER 103.2 | EAST/WEST 106.5

LISTEN TO WAZAA FM ON ONLINE RADIO BOX: https://bit.ly/3xbo6vo

CONTACT US VIA WHATSAPP 5943 1000

VISIT WAZAA FM WEBSITE AT: www.wazaa.mu

LIKE WAZAA FM FACEBOOK PAGE: http://bit.ly/2NzAEv4

=============================================================

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu