Aurélie Cartick (18ans): une jeune prodige dans la cour des grands

Aurélie Cartick (18ans): une jeune prodige dans la cour des grands

Cette habitante de Bambous a dû quitter le collège à l’âge de 15 ans pour emboîter le pas de son père, Jasson Cartick qui excelle dans l’art de réparer les machines à coudre

Une machine à coudre qui n’est plus en état de fonctionner. Ça peut arriver à tout moment. Au lieu d’être soit envoyée à la casse, conservée comme souvenir ou atterrir dans une fonderie, une autre possibilité existe pour la machine. Aurélie Cartick 18 ans, parvient à redonner vie à toutes sortes de machines à coudre abandonnées. Comment en est-elle arrivée là ? C’est une « success story » qu’elle nous a raconté avec passion.

Cette habitante de Bambous a dû quitter le collège à l’âge de 15 ans pour emboîter le pas de son père, Jasson Cartick qui excelle dans l’art de réparer les machines à coudre et cela quel qu’en soit le modèle.

C’est pourquoi Aurélie a décidé de faire ce qu’elle a appris de son père et d’en faire son métier et gagner sa vie. Aujourd’hui, la jeune femme s’est bâtie une solide réputation et les clients ne manquent pas.

Aurélie a maintenant sa propre entreprise et offre ses services à domicile.

logo
Wazaa FM
www.wazaa.mu