Maneesh Gobin annonce une installation de stockage de 150 000 tonnes de sucre à Riche Terre

Il a souligné que ce projet sera entièrement automatisée et permettra la manutention de sucre en sac provenant des usines sucrières avant la vente sur le marché et l'exportation.

Le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire, Maneesh Gobin a accentué son intervention sur quatre axes: filière sucrière, l’élevage, sécurité alimentaire, et cultures vivrières lors des débats budgétaires, à l’Assemblée Nationale, hier.

Abordant le projet d'une installation moderne de stockage de 150 000 tonnes de sucre à Riche Terre, il a souligné qu’elle sera entièrement automatisée et permettra la manutention de sucre en sac provenant des usines sucrières avant la vente sur le marché et l'exportation. “Cette mesure est conforme aux recommandations de la Banque mondiale visant à réduire les coûts de transport et de logistique. Des travaux de défrichement et d'arpentage ont été effectués jusqu'à présent”, a souligné Maneesh Gobin.

Poursuivant son intervention, le ministre Gobin a affirmé que l’encadrement légal de la biomasse sera examiné par le Cabinet et un plan de mise en œuvre sera déployé.

Concernant le cadre sur l'éthanol, il a rappelé que celui existant dans le passé sera révisé.

Pour ce qui est de l'élevage, dont les bovins, là encore, il a maintenu que cette politique s’inscrit dans les lignes directrices de la politique de sécurité alimentaire.

La Ferme de Reproduction Bovine, a-t-il indiqué, a été lancée en décembre 2019 avec 43 génisses. Le troupeau est maintenant passé à 72 têtes. Le prix de vente a été revu pour le rendre plus accessible aux éleveurs/agriculteurs conformément à la vision d'augmenter la production locale, ainsi que la disponibilité de fumier pour l'agriculture naturelle à budget zéro.

Il a déclaré que la “Melrose Cattle Farm Reproduction” sera étendue à 300 têtes en vue de permettre la fourniture de 200 veaux par an aux éleveurs. La mise en place du Système National d'Information sur l'élevage au cours de l'exercice financier a permis l'enregistrement de 1 022 éleveurs et l'identification des bovins, caprins et ovins. À ce jour, des micropuces ont administrés à 3 272 bovins et 187 ovins. Cet exercice est continu, où une moyenne de 70 animaux sont dotés de micropuces chaque mois. Cet exercice sera étendu à Rodrigues au cours de l'Exercice à venir.

Donnant la réplique au député Reza Uteem qui s’est interrogé sur la production de cultures vivrières, Maneesh Gobin s’est réjoui d’informer la Chambre que les statistiques pour 2021 montrent que le secteur agricole a augmenté de 9,5 % en 2021. Et la production de cultures vivrières a enregistré une augmentation de 6,8% de 2020 à 2021. En tonnage, la production vivrière en 2020 était de 95 029 tonnes pour atteindre 101 537 tonnes en 2021.

A Lire aussi

No stories found.
Wazaa FM
www.wazaa.mu